Morbihan : une octogénaire, qui rayait les voitures de ses voisins par vengeance, condamnée

Morbihan : une octogénaire, qui rayait les voitures de ses voisins par vengeance, condamnée

DirectLCI
FILOUTERIE - Une dame de 83 ans vandalisait des automobiles de sa résidence pour, notamment, se venger d'une voisine qui lui avait "fait un bras d'honneur". Elle devra indemniser ses victimes à hauteur de 2.025 euros.

Dans son petit quartier de Moëlan (Morbihan), l'octogénaire était connue comme le loup blanc.  Cette habitante de 83 ans printemps répondant au nom de "Tatie Danielle" a été jugée pour des délits commis en mai 2016. En effet, la mamie a rayé et crevé les pneus de moult voitures de sa résidence privée. Mais pourquoi donc une telle volonté de nuire chez cette dame arrivée à un âge où la sagesse est plutôt de mise ?

De la colle dans la serrure

L'affaire rapportée par nos confrères du Télégramme indique que de nombreux voisins avaient remarqué quelques dégradations à proximité des habitations. L'un d'entre eux évoque même avoir retrouvé "de la colle dans sa serrure", quand d'autres ont même quitté le quartier car "ils n'en pouvaient plus", assure l'avocate de la partie civile. Mais difficile d'accuser la vieille femme sans preuves irréfutables. 

Repérée par des caméras

Quelques mois après, en septembre, une caméra de surveillance a été installée sur le parking. Les gendarmes visionnent les images captées par les appareils et découvrent le pot-aux-roses. Celle d'une senior qui, à quatre reprises en l'espace d'une semaine, raye deux véhicules avec une clé et repart tranquillement. Elle est ainsi identifiée comme la personne soupçonnée par les victimes, raconte encore le Télégramme.

Elle m’avait fait un bras d’honneur, je me suis vengée Tatie Danielle, à propos d'une voisine

A la barre du tribunal, elle a tenté de s'expliquer et a reconnu en partie les faits : "Elle (une voisine, ndlr) m’avait fait un bras d’honneur, je me suis vengée", s'est-elle défendue. Insuffisant, toutefois, pour convaincre les juges qui, ce mercredi, ont condamné "Tatie Danielle" à une amende de 800 euros avec sursis. Et, surtout, elle devra dédommager les victimes à hauteur de 2.055 €. Cela fait cher la vexation.

Plus d'articles

Sur le même sujet