Amadou Ba, ancien champion de boxe thaï, meurt à Créteil après une violente agression

Amadou Ba, ancien champion de boxe thaï, meurt à Créteil après une violente agression

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS – Amadou Ba, 39 ans et champion de France de boxe thaïlandaise en 2005, a essuyé des coups de feu et a été roué de coups de barre de fer mardi soir entre Créteil et Bonneuil (Val-de-Marne). Il est décédé quelques heures plus tard.

Il venait de terminer le cours de boxe qu’il dispensait, ce mardi soir, au gymnase Casalis de Créteil (Val-de-Marne) et avait pris le volant de sa voiture pour rentrer chez lui, dans la commune voisine de Bonneuil, peut-être pour retrouver ses quatre enfants. Il n’est jamais rentré. Le Parisien a en effet révélé jeudi soir la violente agression dont a été victime sur le chemin Amadou Ba, connu pour avoir décroché le titre de champion de France de boxe thaïlandaise en 2005. Âgé de 39 ans, il est mort des suites de ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital cristolien Henri-Mondor.

Il n’a jamais trempé dans des trafics.Mamar Mahmoudi, son ancien préparateur physique

Tandis qu’il se trouvait sur la route, quatre hommes l’ont forcé à s’arrêter devant le Burger King de Bonneuil, avant de lui tirer dessus, de le tabasser à coups de barres de fer et de prendre la fuite. Le parquet de Créteil s’est saisi de l’affaire et ne privilégie encore aucune piste, malgré une violence faisant penser à un règlement de comptes.

Une hypothèse que ses proches jugent d'ailleurs fort peu probable. "C’était quelqu’un de droit, qui avait remis dans le droit chemin pas mal de gamins, décrit, dans Le Parisien, son ancien préparateur physique Mamar Mahmoudi. C’était un pilier de la section, un élève modèle, loin d’être un voyou. Il n’a jamais trempé dans des trafics. Il travaillait dur et s’était investi bénévolement auprès des jeunes."

En vidéo

Les clubs de boxe attirent de plus en plus d'enfants

Un autre sportif membre de son entourage, sous couvert d’anonymat, évoque, lui, un conflit avec son ex-belle-famille qui pourrait avoir dégénéré. "Quelques jours auparavant, il aurait eu une altercation. Certains l’auraient mis en garde", détaille-t-il.

Parmi les nombreux hommages rendus à cette figure locale, le club de boxe de l’US Créteil, où Amadou Ba entraînait les jeunes depuis plusieurs années, a publié sur sa page Facebook cette citation du champion défunt : "Ce qu’on nous apprend ici, c’est à être fort physiquement et mentalement sur le ‘petit ring’, et c’est ce qui fait qu’ensuite dans le ‘grand ring’ de la vie, on s’attache à être des gens humbles et travailleurs."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter