Mort de Rémi Fraisse : ouverture d'une information judiciaire

FAITS DIVERS

BARRAGE DE SIVENS - Une information judiciaire contre X pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner commis par une personne dépositaire de l'autorité publique dans l'exercice de ses fonctions" vient d'être ouverte par le parquet de Toulouse, pour tenter d'éclaicir les circonstances de la mort du jeune étudiant de 21 ans sur ce barrage du Tarn.

Le premier ministre Manuel Valls avait demandé à ce que "toute la lumière soit faite" sur la mort du jeune Rémi Fraisse. C'est désormais chose faite. Le parquet de Toulouse a indiqué qu'il venait d'ouvrir une information judiciaire contre X pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, faits commis par une personne dépositaire de l'autorité publique dans l'exercice de ses fonctions"

EN SAVOIR+ >>  Sivens : les proches de Rémi Fraisse racontent ses dernières heures

L'enquête semble pour l'instant s'orienter vers l'explosion d'une grenade offensive , qui aurait coûté la vie à l'étudiant de 21 ans. Des traces de TNT avaient en effet été retrouvées sur les effets personnels du jeune homme. Des soupçons qui ont conduit le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à demander la suspension de l'utilisation de telles grenades par les gendarmes, et ce jusqu'à nouvel ordre.

Deux juges d'instruction ont été demandé par le Parquet. La Section de Recherches de Midi-Pyrénées ainsi que L'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale ont été également saisies.

Lire et commenter