Mort de Shaoyao Liu : le préfet de police de Paris tente de rassurer la communauté chinoise

Mort de Shaoyao Liu : le préfet de police de Paris tente de rassurer la communauté chinoise

FAITS DIVERS
DirectLCI
CONDOLEANCES - Ce samedi 1er avril, l'ambassadeur de Chine en France ainsi que les représentants d'associations ont été reçus par le préfet de police de Paris. Une note de la DGSI que LCI vous dévoilait ce vendredi a démontré que les autorités chinoises sont "activement impliquées" dans les incidents survenus après la mort d’un ressortissant chinois à Paris lors d’une interpellation policière.

Alors que la famille de Shaoyao Liu, tué dimanche dernier par un policier a lancé un appel au calme après deux soirs d'incidents devant le commissariat du XIXe arrondissement de Paris, en haut-lieu on s'empare du problème. Ce samedi 1er avril, le préfet de police de Paris, Michel Cadot a reçu l'ambassadeur de Chine en France et les représentants d'associations pour évoquer la sécurité de la communauté chinoise, sous le choc après la mort récente d'un père de famille lors d'une opération de police.


Dans son communiqué, la préfecture de police de Paris déclare que "le préfet de police a exprimé ses condoléances à la communauté chinoise et sa compassion à la famille de M. Shaoyao Liu à la suite de son décès lors d'une intervention pour laquelle les policiers avaient été requis par des voisins et au cours de laquelle un policier avait été blessé". 

  

La sécurité de la communauté chinoise : une priorité

Au cours de cette entrevue, le préfet de police a évoqué les mesures déjà ou bientôt mises en oeuvre pour assurer la sécurité des résidents et touristes chinois en France. Il a cité entre autres de nouveaux dispositifs de vidéoprotection ou la création d'une brigade spécialisée dans la protection des touristes sur le secteur autour de la Tour Eiffel, du Champ de Mars et du Trocadéro. Il a aussi insisté sur "les efforts réalisés en matière d'amélioration de la prise de plainte", avec notamment un "système de prise de plainte numérique" avec "module de traduction intégré" prévu pour cet été. 


Le préfet a rappelé "la priorité apportée par la préfecture de Police à la sécurité des membres de la communauté asiatique" et à celle des touristes chinois en France. L'ambassadeur de Chine en France "a souligné, lors de cette réunion, la bonne coopération avec la préfecture de police et a appelé à la poursuite des efforts communs", selon le communiqué. 

La note de la DGSI pointe l'implication de Pékin et de l'ambassade de Chine en France dans les incidents survenus après le décès de Shaoyao Liu

Ce père de famille chinois de 56 ans a été tué à son domicile parisien dimanche dernier, par un tir d'un policier alors que, selon la police, il agressait avec des ciseaux un autre agent. Une version contestée par la famille qui explique que la victime se servait de ces ciseaux pour préparer du poisson. Suite à ce drame, Pékin a publiquement demandé que la lumière soit faite sur les circonstances du décès, en exigeant une enquête rigoureuse. Les trois gardiens de la paix intervenus dans l'appartement de Shaoyao Liu ont été entendus ce vendredi par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices".


Ce vendredi 31 mars, TF1 et LCI dévoilaient en détails une note interne de la DGSI. Dans cette dernière, les espions français font un constat sans appel :  la Chine pilote les récentes manifestations parisiennes survenues depuis la mort de Shaoyao Liu. D’après les services français, les associations représentatives de la communauté chinoise de France  "apparaissent inhabituellement mobilisées". 


En ce qui concerne l'ambassade de Chine à Paris, la DSGI a fait le constat de l'émission de plusieurs consignes à ses différents contacts au sein de la communauté, via une messagerie instantanée cryptée très prisée de ses ressortissants basés en France. L'objectif ? Maintenir la pression sur les autorités françaises, ne pas enfreindre pour autant la loi (des violences ont pourtant éclaté), et enfin adopter dans la rue le slogan 'Je suis Chinois'.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter