Nabilla va faire appel de son incarcération

FAITS DIVERS
JUSTICE - Nabilla, en prison depuis dimanche pour avoir poignardé son compagnon, va faire appel de la décision du parquet.

La vedette de téléréalité Nabilla Benattia, soupçonnée d'avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara, va faire appel de son incarcération, a-t-on appris mercredi soir. "Les vérifications nécessaires à l'enquête peuvent être faites sans que Nabilla soit en détention, mais sous simple contrôle judiciaire. Nous déposons une requête en ce sens", a déclaré l'un des conseils de la starlette, Me Christian Saint-Palais. La cour d'appel de Versailles devrait se prononcer d'ici 15 jours.

Le parquet veut éviter qu'elle ne se concerte avec Thomas Vergara

Dimanche, elle avait été placée à l'isolement en prison par le parquet de Nanterre , qui craignait qu'elle ne se concerte avec son petit ami afin d'atténuer la gravité de son geste. Suite au coup de couteau reçu, Thomas Vergara avait en effet dû être hospitalisé d'urgence. Il a finalement pu rentrer chez lui mercredi matin, et devrait lui aussi être entendu par la justice prochainement.

Depuis l'incident, dans la nuit de jeudi à vendredi à Boulogne-Billancourt, près de Paris, la version des faits avancée par Nabilla a changé à plusieurs reprises. Elle a d'abord évoqué une agression par des inconnus, avant d'affirmer que son petit ami s'était blessé tout seul, sous l'emprise de la drogue.

Nabilla se présente en victime

La chroniqueuse de l'émission Touche pas à mon poste se pose désormais en victime . "Elle ne dit pas qu'elle était en état de légitime défense le soir des faits, mais assure avoir très peur de son compagnon qui l'aurait frappée à plusieurs reprises dans le passé après avoir consommé des stupéfiants", a relevé le parquet.

Une déclaration qui n'est pas vraiment du goût de l'intéressé. "Après être passé tout près de la mort, mon client va mieux. Il va pouvoir raconter précisément ce qui s'est passé ce soir-là. Thomas a jusqu'à présent fait le choix de protéger celle qu'il a aimée. L'ambiance va changer", a assuré son conseil, Me Thierry Fradet.

Sur le même sujet

Lire et commenter