Nancy : deux frères mis en examen après des violences sur leur sœur et son compagnon, dont ils réprouvent la relation

Nancy : deux frères mis en examen après des violences sur leur sœur et son compagnon, dont ils réprouvent la relation

FAIT DIVERS - A Nancy, deux frères ont été mis en examen après avoir commis des violences sur leur jeune sœur. Auprès des policiers, ils ont justifié leurs agissements en blâmant "son comportement" et sa relation avec un homme.

Rouée de coups par ses propres frères. Une jeune femme d'une vingtaine d'années ainsi que son compagnon ont été frappés et menacés à Nancy, mardi 29 mai. Dans ce dossier, deux hommes ont été placés en garde à vue avant d'être mis en examen vendredi 1er juin. Le parquet de Nancy indique par ailleurs qu'une information judiciaire est sur le point d'être ouverte pour "acte de torture ou de barbarie", "violences volontaires aggravées", "tentative de meurtre" et "menaces de mort réitérées". Par ailleurs, l'aîné a été incarcéré et le cadet placé sous contrôle judiciaire. 

Sollicité par LCI, le procureur de Nancy, François Pérain, a expliqué les circonstances de l'agression. L'un des deux frères de la victime, lors d'une altercation lundi au domicile de leur mère, "lui aurait reproché une relation amoureuse alors qu'elle n'était pas mariée et de se vêtir de manière indécente". Le lendemain, apprenant qu'elle héberge un homme chez elle, il se rend alors au domicile de sa sœur.

Expédition punitive

Là, après avoir obligé le jeune homme à sortir de l'appartement, le suspect "frappait sa sœur au visage et dans les côtes et coupait ses cheveux à l'aide d'un couteau. Il la blessait au cuir chevelu provoquant une plaie vive sur plusieurs centimètres", explique le procureur. C'est le compagnon de la jeune femme, qui, resté en bas de l'immeuble, appelle les pompiers. Un deuxième frère arrive sur les lieux et le roue de coups. Alors qu'il arrive à s'enfuir, les deux frères tentent de le renverser avec leur voiture et le menacent de mort devant un commissariat, où le compagnon de la jeune employée de banque avait trouvé refuge. 

Interpellés, les deux frères justifient leur expédition punitive auprès des policiers en déclarant que leur sœur "était au courant qu'il y a des principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même. Elle avait été prévenue à plusieurs reprises qu'elle ne devait pas se comporter ainsi et encore moins durant le mois du ramadan", toujours selon le récit du procureur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.