Nantes : il passe la nuit dans son fauteuil parce que la maison de retraite l'a oublié

Nantes : il passe la nuit dans son fauteuil parce que la maison de retraite l'a oublié

DirectLCI
LONGUE NUIT - Un homme de 91 ans, en maison de retraite, a été oublié par le personnel au moment d’aller se coucher. Le nonagénaire a donc passé une partie de la nuit de vendredi à samedi dans son fauteuil, sans que personne ne l’entende.

Le personnel de la maison de retraite a oublié de le coucher. Dans la nuit de vendredi à samedi, Bernard Fauveau, 91 ans, tente en vain de se faire entendre, relate le site de France 3 Pays de la Loire . L’homme, installé dans son fauteuil, n’a pas été couché dans son lit comme le reste des résidents de la maison de retraite dans laquelle il est depuis deux ans. Le personnel l’a oublié et personne n’entend ses appels.

Il finit par composer le 17

Épuisé, il actionne plusieurs fois l’alarme mais personne n’intervient. Il téléphone à son fils qui ne répond pas non plus. Le retraité se résigne alors à composer le 17. Après des heures passées dans son fauteuil, Bernard Fauveau est finalement couché par les policiers, à 1 h 30.

Sa famille, qui paye plus de 3000 euros par mois, a souhaité comprendre pourquoi un tel dysfonctionnement a pu se produire. Une plainte vient d'être déposée par son fils pour "délaissement de personne incapable de se protéger", indique le site du quotidien local. La maison de retraite n’a pas souhaité réagir à cet incident. La police de son côté espère que ce cas restera une exception.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter