Le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne retrouvé près de Saint-Nazaire, deux hommes écroués

FAITS DIVERS
DirectLCI
TRÉSOR - Deux suspects ont été arrêtés après le vol de l'écrin du coeur de l'ancienne reine de France Anne de Bretagne, dans la nuit de samedi à dimanche dernier au musée Dobrée de Nantes. Cette pièce unique en or a été retrouvée près de Saint-Nazaire.

C’est peu dire que le vol de cette pièce unique avait suscité de l’émoi. Le reliquaire du coeur d’Anne de Bretagne, volé à Nantes,  a été retrouvé samedi après-midi près de Saint-Nazaire, a appris l'AFP de source proche du dossier, confirmant une information de Presse-Océan. Deux hommes ont été mis en examen samedi et écroués. Ils sont poursuivis pour "association de malfaiteurs" et "vol de biens culturels". 


Les deux suspects, âgés de 22 et 23 ans, nient les faits. Ils sont soupçonnés de s’être introduits dans le musée Dobrée, à Nantes, dans la nuit de samedi à dimanche dernier et d’y avoir dérobé plusieurs objets. Parmi eux, ce reliquaire en or du coeur d’Anne de Bretagne, qui était visible du public dans le cadre d’une exposition. Une pièce d’une valeur “inestimable”, avait déclaré le Département, propriétaire du musée, dans un communiqué.

Le reliquaire "semble en bon état"

Cet écrin avait été réalisée en 1514 à la demande de l'ancienne reine de France. Anne de Bretagne, inhumée à la nécropole royale à Saint-Denis, avait souhaité que son coeur soit placé dans un écrin pour reposer auprès de ses parents dans sa ville natale de Nantes. Après une histoire mouvementée, il avait pu être préservé. 

Depuis une semaine, un course contre la montre s’était engagée pour retrouver le reliquaire, invendable car aisément reconnaissable. Avec une crainte : que cette pièce unique en or soit fondue par les malfaiteurs. Retrouvé, l'écrin "semble en bon état", selon le procureur de Nantes, Pierre Sennes, cité par Presse-Océan

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter