Nantes : les gendarmes appellent les éventuelles victimes d’un agresseur sexuel d’auto-stoppeuses à se manifester

Nantes : les gendarmes appellent les éventuelles victimes d’un agresseur sexuel d’auto-stoppeuses à se manifester

FAITS DIVERS
DirectLCI
RECHERCHES – Un homme de 31 ans soupçonné d’avoir demandé des relations sexuelles à des femmes prises en stop au nord de Nantes a été interpellé au début du mois après le dépôt de deux plaintes contre lui. Les gendarmes de Loire-Atlantique lancent un appel pour trouver d’autres victimes.

Son mode opératoire, décrit dans un post Facebook par la gendarmerie de Châteaubriant (Loire-Atlantique), était à chaque fois similaire. L’endroit où il repérait ses victimes tout d’abord : à proximité de l’arrêt de tramway du Cardo, au nord de Nantes. La teneur de la conversation qu'il engageait avec les femmes montées à bord de sa Fiat grise ensuite : il leur "faisait comprendre que le service rendu devrait se faire en échange d’une relation sexuelle". Enfin, "que sa passagère accepte ou non sa proposition, il n’allait jamais jusqu’au bout de son trajet et finissait par abandonner la jeune femme en cours de route dans des endroits parfois dangereux (bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute) ou isolés".


Cet agresseur sexuel d'auto-stoppeuses, un homme de 31 ans "de type européen" selon le descriptif des forces de l'ordre, a été interpellé au début du mois après le dépôt de deux plaintes. Mais les gendarmes ont lancé un appel pour retrouver d'éventuelles autres victimes, l'automobiliste agissant ainsi depuis plusieurs mois. 

Les éventuelles victimes des agissements de cet homme sont invitées à contacter la brigade de gendarmerie de Nozay au 02 40 79 40 17 ou via l'adresse cob.nozay@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter