Nantes : une femme interpellée pour avoir tabassé sa chienne et l’avoir poignardée

Nantes : une femme interpellée pour avoir tabassé sa chienne et l’avoir poignardée

FAIT DIVERS – Une jeune femme âgée de 24 ans, soupçonnée d’avoir porté des coups de pieds, de poings et de couteau à son chien, a été interpellée mercredi à Nantes (Loire-Atlantique) et placée en garde à vue. L’animal a été pris en charge par une association de défense des animaux. Sa propriétaire, elle, est convoquée au tribunal le 10 octobre prochain où elle devra répondre de ces faits.

La petite chienne n'a pas encore deux ans. Pourtant, Houana a déjà connu l'enfer avec des maltraitances répétées qui auraient été infligées par sa propriétaire. Mercredi dernier, elle a été sauvée in extremis grâce à un  riverain qui a donné l’alerte en appelant l'association Urgence maltraitance animale. 

Ce dernier, s'est en effet inquiété après avoir entendu une femme hurler de façon continue et depuis plus d'une heure sur sa chienne. Outre les réprimandes injustifiées de sa maîtresse, l'animal subissait manifestement également des violences de la part de cette dernière. 

Une enquêtrice menacée à l'arme blanche

Une équipe de l'association s'est déplacée sur place et a constaté des traces de sang dans les parties communes de cet immeuble situé rue Jean Olivesi. "Il n'y avait aucun dialogue possible avec la propriétaire qui disait vouloir égorger la chienne, indique l'association. Une de nos enquêtrices a été menacée à l'arme blanche. Nous avons contacté les services de police mais à leur arrivée, la femme était parvenue à prendre la fuite avec la chienne". 

La jeune femme âgée de 24 ans a finalement été interpellée peu après dans un square de la Croix-Bonneau". Un couteau type cuisine était découvert dans la poche de sa veste, précise une source policière à LCI. L'animal, lui, avait plusieurs blessures portées avec cette arme blanche. Il avait notamment du sang sur le museau et le poitrail". 

Une plainte et une convocation au tribunal

L’association Urgence Maltraitance Animale a déposé plainte pour "menaces de mort" mais aussi pour "actes de cruauté" envers la chienne. L'animal, qui a vu un vétérinaire, leur a par ailleurs été confié jusqu'au procès. Selon elle, Houana vivait dans les toilettes et se faisait frapper depuis longtemps. 

La jeune femme de 24 ans, connue des services de police, a été, elle, placée en garde à vue avant d'être remise en liberté jeudi. Elle est convoquée  au tribunal de Grande instance de Nantes le 10 octobre prochain. L'association précise qu'un chat se trouvait également dans l'appartement de la jeune femme et que ce dernier n'a pas été retrouvé. 

Toute personne pouvant apporter des informations sur l'animal disparu peut contacter Urgence maltraitance animale par mail urgencemaltraitanceanimale@gmail.com ou au  07 81 18 13 93. 

Lire aussi

En vidéo

Appels d'urgence - SOS animaux avec les vétérinaires de l'Urgence

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.