Affaire Nehuda et Ricardo : le bébé des deux ex-"Anges de la télé-réalité" confié à la mère

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Le juge des enfants a décidé lundi de confier la garde du bébé à sa mère Nehuda. Son compagnon, Ricardo, rencontré dans le cadre de l'émission "Les Anges de la télé-réalité", a été lui mis en examen pour "violences volontaires sur mineur de 15 ans" avec injonction de soin.

Il aura un droit de visite mais n'aura plus la garde de sa petite fille de quatre mois. Mis en examen vendredi dernier pour "violences volontaires sur mineur de 15 ans" avec injonction de soin, Ricardo, 26 ans, n'aura toutefois pas la possibilité d'être seul avec son bébé. Nehuda, sa compagne d'un an sa cadette rencontrée dans le cadre du tournage de l'émission "Les Anges de la télé-réalité" diffusée sur NRJ 12, pourra elle garder son enfant. 


"Le bébé a été placé  à l'aide sociale à l'enfance et confié à sa mère.  La maman va récupérer la garde de son enfant avec un droit de surveillance des services sociaux désignés par le juge des enfants qui a statué ce lundi, indique à LCI le procureur de la République de Tarascon, Patrick Desjardins, confirmant une information du Parisien.  Les services sociaux ont un droit de regard, et peuvent intervenir à tout moment. C'est le principe du placement en famille".  


Le procu­reur de la Répu­blique de Tarascon avait pris le 30 juin dernier "une ordonnance de placement provisoire de l’enfant".

La petite fille toujours hospitalisée

La fillette du couple, qui aurait subi des violences alors qu'elle se trouvait dans la voiture avec ses parents sur une aire d'autoroute de l'Yonne, présentait des fractures et des ecchymoses au niveau du visage. Les parents du bébé ont toujours évoqué un geste non intentionnel, parlant d'un accident. La version n'a pas convaincu le parquet de Tarascon et le juge des enfants. Nehuda est soupçonnée d'avoir couvert son compagnon dans cette affaire pour ne pas que ce dernier soit poursuivi. Elle n'est pas mise en cause pour les violences. 


"La petite fille va mieux. Elle est toujours hospitalisée au CHU de Dijon mais devrait pouvoir en sortir très prochainement, ajoute le magistrat. Une information judiciaire a été ouverte vendredi dernier concernant les violences sur l'enfant et des expertises vont être faites notamment pour déterminer si le bébé aura ou non des séquelles". 

Une enquête préliminaire avait été ouverte le lundi 27 juin par le parquet de Tarascon (Bouches-du-Rhône) pour "violences volontaires" contre mineur de 15 ans. Le couple avait été placé en garde à vue à Dijon et remis en liberté mardi 28 juin.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter