Nicolas Douchez, l'ex-gardien du PSG, poursuivi pour "violences en état d’ivresse" contre une femme

Nicolas Douchez, l'ex-gardien du PSG, poursuivi pour "violences en état d’ivresse" contre une femme

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Interpellé jeudi 26 octobre, l'actuel gardien du RC Lens est soupçonné d'avoir frappé une femme, d'abord présentée, y compris par LCI, comme sa petite amie.

En garde à vue depuis le jeudi 26 octobre pour avoir frappé sa petite amie, Nicolas Douchez, l’ex-gardien du PSG, a été déféré au parquet de Paris vendredi après-midi en vue de la notification d’une convocation par procès-verbal à une audience ultérieure du chef de "violences en état d’ivresse" et de "dégradation grave du bien d’autrui" - les faits présumés se sont produits au domicile de la victime présumée à Paris. 


Selon nos informations, la circonstance aggravante de violences commises par concubin n’a en revanche pas été retenue contre l’actuel goal de Lens en raison de l’absence d’une communauté de vie entre l’auteur et la victime. Il s’agit en effet d’une exigence légale pour qu’une personne soit poursuivie pour violences conjugales. 

"Absence de blessures, de coups, de traces de sang"

La victime n’ayant pas souhaité se rendre aux Unités Médico-judiciaires, son ITT (Interruption temporaire de travail) consécutive aux coups reçus n’a quant à elle pas été évaluée. Avocate de Nicolas Douchez, Me Caroline Toby a réagi vendredi soir lors d'une conférence de presse. D'après elle, les poursuites concernent des "violences sans interruption temporaire de travail" (ITT), insistant sur "l'absence de blessures, de coups, de traces de sang".  


L'ancien joueur du PSG est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction  de prendre contact avec la plaignante et un procès est prévu pour février.    

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter