Nîmes : de la cocaïne retrouvé dans le corps d'un bébé de quatre mois

Nîmes : de la cocaïne retrouvé dans le corps d'un bébé de quatre mois
FAITS DIVERS

DROGUE - Des analyses de sang sur un bébé âgé de quatre mois, qui faisant des malaises régulièrement, ont révélé la présence de cocaïne dans son organisme. Les gendarmes cherchent à déterminer comment l'enfant a pu ingérer cette drogue.

La situation est dramatique mais l'enfant est désormais hors de danger. Reste que le personnel de l'hôpital de Nîmes, dans le Gard, est toujours un peu sous le choc de ce fait divers. Au début de cette affaire : un enfant de quatre mois qui faisait des malaises à répétition. A l'hôpital où il a été conduit, les médecins ont prescrit une prise de sang au bébé. Celle-ci a révélé la présence de cocaïne dans l'organisme du nourrisson, indique nos confrères de Midi Libre

Des faits similaires à Nîmes en 2016

Placés en garde à vue, les parents ont reconnu, devant les gendarmes chargés de l'enquête qu'ils étaient des consommateurs de cocaïne. Les forces de l'ordre doivent toujours déterminer comment la drogue s'est retrouvée dans le corps du bébé. Heureusement, pour l'heure, l'enfant est sorti d'affaire. 

En vidéo

Une tonne de cocaïne saisie à Roissy

Lire aussi

En 2016, toujours à Nîmes, un fait similaire s'était déroulé. Un couple s'était étonné de voir sa petite fille de 10 mois agitée au point de ne pas trouver le sommeil. Après prise de sang, le médecin avait découvert, là aussi, la présence de cocaïne dans le corps de l'enfant et le père avait été condamné pour "acquisition, détention et usage illicite de stupéfiants". 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent