Nîmes : des policiers menacés par des individus se revendiquant de Daech

Nîmes : des policiers menacés par des individus se revendiquant de Daech
FAITS DIVERS

MENACES - Dans deux affaires distinctes, trois policiers du commissariat de Nîmes ont été menacés de mort par des individus, qui se sont réclamés du groupe Etat islamique.

L’affaire n’est pas anecdotique. Des policiers de Nîmes ont été menacés de mort par des individus se réclamant de Daech. Trois détenus ont passé des coups de fil anonymes au commissariat de Nîmes, dans le Gard, début juin, depuis leur cellule : ils ont menacé deux policiers en donnant des descriptions physiques, laissant supposer qu’ils les avaient déjà vus, et se sont réclamés de Daech, rapporte France Bleu ce vendredi.

Les détenus, qui ne sont pas fichés "S" , sont incarcérés dans les prisons de Nîmes et de Béziers, dans l'Hérault : ils ont été localisés grâce à l’identification du téléphone portable utilisé, a indiqué la procureure. Ils doivent comparaître la semaine prochaine devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

Un autre policier et son fils menacés de mort

Dans une seconde affaire, un autre policier de la ville gardoise a été la cible de menaces de mort, proférées par un Nîmois de 17 ans : ce dernier, qui avait déjà menacé le policier dans la rue, a déclaré savoir où il habitait et où son fils faisait du sport, alors qu’il était en garde à vue ce vendredi pour des faits de vol. Il a lui aussi fait référence à Daech et aux attentats en France.

L’avocat des trois policiers, qui ont tous porté plainte, a appelé à ne pas prendre ces menaces à la légère, alors qu’un couple de policiers a été assassiné il y a plus de deux semaines à Magnanville par un terroriste se réclamant du groupe terroriste Etat islamique.

A LIRE AUSSI
>>
Policiers tués à Magnanville : le point sur l'enquête
>>
Nouvelles menaces de mort contre Charlie Hebdo

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent