Nîmes : la police fait un contrôle sur un terrain illégalement occupé par la communauté gitane et tombe sur Kendji Girac

FAITS DIVERS

CONTRÔLE - Faisant étape dans la préfecture gardoise sur la route qui mène aux Saintes-Maries-de-la-Mer, le chanteur a été contrôlé par la police municipale de Nîmes, vendredi. Sa caravane faisait partie des véhicules qui occupaient illégalement un terrain municipal de la préfecture gardoise.

Avant de se rendre aux Saintes-Maries-de-la-Mer, Kendji Girac a fait un crochet par Nîmes en compagnie d'autres membres de la communauté gitane. C'est sur un terrain de la municipalité qu'il a donc installé la caravane avec laquelle il parcourt la France et c'est donc là que, vendredi, le chanteur s'est fait contrôler par la police, comme le rapporte Midi Libre

Les policiers municipaux, venus relever les plaques d'immatriculation des voitures et des caravanes sur cet emplacement régulièrement occupé par la communauté des gens du voyage, ont eu la surprise de découvrir le chanteur et ancien gagnant de The Voice parmi les personnes présentes.

"Ce terrain est occupé cinq ou six fois par an par des gens du voyage. Si le terrain est évacué rapidement, et si leur présence n'a donné lieu à aucun dégât ou raccordement au réseau électrique, cela ne donne pas lieu à une verbalisation" a expliqué ce vendredi Richard Tibérino,  l'adjoint au maire délégué à la sécurité, au quotidien local.

Lire aussi

Si l'interprète de Color Gitano et Andalouse est aimé dans toute la France et enchaîne les concerts remplis de fans, l'adjoint au maire assure qu'il n'y a pas de passe-droit :  "Malgré sa sympathie, il n'a bénéficié d'aucun régime de faveur".  Le chanteur en sait quelque chose : il y a deux mois,  son nom avait été cité dans une fraude au permis de conduire dans le Val de Marne. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter