Nîmes : l'homme retranché a été interpellé, tout comme quatre autres personnes

FAITS DIVERS
DirectLCI
INTERVENTION - Un secteur du centre-ville de la cité gardoise a été bouclé ce midi par les forces de l'ordre. En cause, un homme qui s'était retranché dans un appartement, sur fond de règlement de comptes dans le grand banditisme. Le RAID a quand même dû être dépêché sur place.

On n'y enfin plus clair. Comme le révélait le journal local Midi Libre, ce jeudi en fin de matinée, la police est venue dans le secteur du quartier Montcalm (non loin des arènes de Nîmes) afin d'arrêter "deux hommes lourdement armés", suite à des coups de feu dans un autre quartier de la ville. Dans le cadre d'un règlement de comptes. 

C'est à ce moment qu'un troisième homme a réussi à s'enfuir par les toits et s'est alors retranché dans un appartement. Des témoins expliquent qu'une fusillade aurait éclaté, ce qui n'a depuis pa s été confirmé.

Le secteur a, en tout cas, été bouclé jusqu'en milieu d'après-midi, et, toujours selon Midi Libre, "les habitants et commerçants du quartier ont reçu l'ordre de rester chez eux". Le quotidien local explique qu'ensuite, les deux hommes ont été arrêtes et le retranché aussi, mais un peu plus tard. Tout comme deux autres individus. Les interpellés seraient liés au grand banditisme.


Cité par nos confrères, le procureur de la République, Eric Maurel, présent sur les lieux, a précisé que "dans un premier temps, une fusillade a éclaté entre deux groupes de personnes à Pissevin (un quartier de Nîmes)". Avant que les "présumées victimes" ne pourchassent les "présumés tireurs" jusqu'au centre-ville.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter