Niort : une employée handicapée accuse son supérieur de l'avoir "enfermée et retenue dans un local"

Niort : une employée handicapée accuse son supérieur de l'avoir "enfermée et retenue dans un local"

TRAVAIL - Cette salariée handicapée raconte avoir été retenue contre son gré durant 15 à 20 minutes. Son supérieur hiérarchique aurait voulu lui prendre son carnet où était notifiée la dégradation de ses conditions de travail.

"Enfermée et retenue" par un supérieur. Voici ce qu'aurait vécu une employée handicapée d'un magasin Conforama de Niort (Deux-Sèvres). Selon un communiqué de la CGT, relayé lundi 13 mars par la Nouvelle République, "une salariée, handicapée, a été enfermée et retenue dans un local exigu afin de lui soustraire son carnet, son journal personnel sur lequel elle consignait ses notes personnelles et privées en lien avec la dégradation de ses conditions de travail depuis 2013". 

Employée de l'enseigne depuis près de dix ans, Nadine a connu des problèmes de santé à l'origine du handicap dont elle souffre. Après avoir bénéficié d'un aménagement de poste, celui-ci est remis en cause depuis 2015 - date à laquelle elle est devenue militante syndicale - et l'arrivée d'une nouvelle direction, raconte le quotidien régional. 

Plus d'un mois d'arrêt de travail

Âgée d'une quarantaine d'années, Nadine a été retenue contre son gré par un supérieur hiérarchique pendant environ 15 à 20 minutes, avant qu'il ne la laisse sortir. En l'absence de clé pour verrouiller la porte, il a "posé une pile de ramettes de papier pour la bloquer", raconte Nadine. Choquée, elle a fait une crise d'épilepsie et a été évacuée par les pompiers, appelés sur place par l'un de ses collègues. À la suite de cet incident, l'employée a fait l'objet d'un arrêt de travail jusqu'au 28 mars. Dès le dimanche 26 février, elle a déposé plainte en gendarmerie et a également contacté le délégué du Défenseur des droits dans les Deux-Sèvres. 

La CGT dénonce "une dégradation des conditions de travail de cette salariée portant atteinte à ses droits, à sa dignité, altérant sa santé physique et mentale ainsi que son maintien dans l'emploi". Elle ajoute que de ce dernier incident est "un événement de trop", s'agissant d'une salariée "doublement discriminée", par rapport à son handicap, qui lui avait valu un poste aménagé au service après vente, et par rapport à son activité syndicale. 

La CGT a appelé à un rassemblement de soutien mercredi matin devant le magasin à Niort. La direction n'a pas souhaité réagir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.