Nord : le corps sans vie d'Angélique retrouvé, un homme reconnaît l'avoir tuée

DirectLCI
FAIT DIVERS - Le corps d'Angélique, 13 ans, qui avait disparu à Wambrechies (Nord) depuis mercredi, a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche dans une forêt. Un homme a été placé en garde à vue durant laquelle il a reconnu avoir tué la fillette.

Terrible dénouement. Le corps sans vie d'Angélique, 13 ans, qui avait disparu depuis mercredi à Wambrechies (Nord), a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche dans une forêt. Un homme de 45 ans, soupçonné de l'avoir tuée, a été interpellé samedi soir. 


Selon nos informations, le suspect, prénommé David, condamné par le passé pour des faits de viol et d'agression sexuelle a rapidement reconnu les faits en garde à vue. Cet homme, qui habite également Wambrechies, a déclaré aux enquêteurs avoir emmené la fillette chez lui en prétextant un motif fallacieux et aurait, une fois sur place, tenté d'abuser d'elle. Selon ses déclarations, elle lui aurait opposé "une vive résistance" et l'aurait alors étranglée par peur et énervement. Il a ensuite indiqué avoir mis le corps dénudé d'Angélique dans la forêt de Quesnoy-sur-Deûle, où il a été découvert vers 1h30 dans la nuit de samedi à dimanche.   

Inscrit au fichier des délinquants sexuels

Le parquet de Lille a confirmé dans un communiqué dimanche en fin de matinée le passif judiciaire du mis en cause condamné "en 1996 pour des faits commis en 1994, qualifiés de viol avec arme, attentats à la pudeur aggravés et vol avec

violence". "Lorsque le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) a été créé par la loi du 9 mars 2004, cette condamnation a été reprise et a donc entraîné son inscription dans ce fichier", précise le procureur de la République. 


C'est grâce à son inscription dans ce fichier et au témoignage d'un enfant de dix ans que les enquêteurs ont pu remonter sa trace. Un garçon avait en effet expliqué avoir vu Angélique mercredi dans un parc du quartier partir avec un homme. 


L'adolescente avait disparu mercredi après avoir laissé un mot à ses parents pour dire qu'elle allait rejoindre des copines. Mais elle n'était jamais revenue. La police avait jugé sa disparition "inquiétante" et émis un avis de recherche pour tenter de la retrouver. Une battue avait depuis été organisée à Wambrechies vendredi rassemblant une centaine de personnes dont des proches de la jeune fille. Une autre était prévue dimanche après-midi. 


L'enquête a été confiée à la direction régionale de la police judiciaire et à la direction départementale de la sécurité publique du Nord. Une autopsie de la victime sera pratiquée lundi. Elle permettra d'étayer ou non les aveux et déclarations du suspect dont l'audition se poursuit jusqu'à lundi. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter