Nord : le trentenaire qui a frappé son bébé et poignardé sa femme venait de fêter son anniversaire

Nord : le trentenaire qui a frappé son bébé et poignardé sa femme venait de fêter son anniversaire

FAIT DIVERS – Un homme âgé de 32 ans a frappé plusieurs fois son bébé dimanche avant de porter un coup de couteau à sa femme et de tenter de se suicider. Le pronostic vital du nourrisson est toujours engagé lundi.

Le lendemain de fête a viré au cauchemar dans cette maison de la rue François-Mitterrand à Saint-Aubert (Nord). Alors qu'on y célébrait samedi soir l'anniversaire du père de famille, qui soufflait en petit comité ses 32 bougies, ce dernier a commis l'irréparable quelques heures après le départ des convives.

Vers 7 h 40, pour des raisons qui restent à déterminer, le trentenaire a frappé son bébé âgé de deux mois à plusieurs reprises, avant de porter un coup de couteau au niveau de la gorge de sa compagne, puis de tenter de se suicider, avait révélé dimanche  La Voix du Nord . Les pronostics vitaux du petit garçon et de son père, admis au centre hospitalier de Lille, étaient alors engagés. La maman, âgée de 31 ans, a été elle hospitalisée à Cambrai, tout comme l'aînée de ses enfants, une petite fille de 3 ans qui n'a pas été blessée mais a été très choquée.

"Il était en plein délire"

Selon une source proche du dossier jointe par metronews, c'est la mère de famille qui a appelé les pompiers dimanche, entre 7 heures et 8 heures du matin. "Quand les secouristes sont arrivés, elle était en bas de la maison avec le bébé dans ses bras et sa fille de 3 ans. La jeune maman avait du sang sur elle. Les pompiers ont tout de suite pris en charge les blessés. Le mari, lui, était à l'étage, visiblement en plein délire. Les gendarmes ont été appelés en renfort, mais dans le même temps, le trentenaire s'est asséné plusieurs coups de couteau, avant de se défenestrer et de tomber sur sa voiture qui se trouvait à l'extérieur".

Au lendemain du drame, le pronostic vital du père n'est plus engagé. En revanche, celui du nourrisson l'est encore. Les deux victimes avaient été héliportées dimanche au centre hospitalier de Lille. Ce lundi, la maman, qui a été elle hospitalisée à Cambrai, a demandé à être conduite au chevet de son bébé.

Aucune motivation connue

"Plus de 24 heures après le drame, personne n'a été encore entendu dans le cadre de cette affaire, précise une source proche de l'enquête. La mère a été opérée de la trachée, dimanche, et aujourd'hui, elle se fait beaucoup de souci pour son nourrisson qui est dans un état très grave. Le père est toujours hospitalisé. Le couple devrait pouvoir être entendu dans la semaine mais pour l'instant, impossible de dire quand".

Selon nos informations, le père de famille était sous antidépresseurs depuis une semaine. Employé de la SNCF, il aurait paniqué après une récente promotion. "Il ne se sentait pas à la hauteur apparemment, fait savoir une autre source. Du coup, il prenait un traitement. On ne sait pas si ses médicaments, en plus peut-être d'une consommation d'alcool, ont pu jouer sur son comportement. On ne sait pas si la promotion a engendré cette tragédie. Il y a des ragots sur les réseaux sociaux et il faut rester très prudents".

"Un gars très calme"

Joint par metronews, Daniel Cattiaux, maire de la petite commune de Saint-Aubert qui compte 1580 habitants, s'est dit bouleversé par cette affaire. "Je ne comprends vraiment pas. D'autant que je connaissais ce monsieur. C'était un gars très calme, très posé, qui jouait au football. Je ne le croisais le vendredi au café-tabac quand j'achetais mon ticket d'Euromillions et lui son ticket de Loto Foot".

Dimanche, en plus des gendarmes, le procureur de la République Rémi Schwartz et les techniciens de l’identification criminelle s'étaient rendus sur les lieux du drame. L'arme utilisée, un couteau de cuisine, y a été retrouvée. Ce lundi, la maison était toujours sous scellés. Le procureur n'était pas joignable dans la matinée. 

A LIRE AUSSI
>>  Drancy : après la mort d'un bébé couvert de blessures, les parents en garde à vue >> Essonne : Condamné à douze ans de prison pour avoir tué son bébé

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vladimir Poutine et Antonio Guterres appellent Israéliens et Palestiniens à arrêter les combats

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des 12-15 ans lancée aux États-Unis

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.