Lille : il s’évade pour rester avec son père mourant

Lille : il s’évade pour rester avec son père mourant

FAITS DIVERS
DirectLCI
CAVALE - Un jeune homme de 18 ans a été interpellé samedi dernier à Lille au volant de sa voiture. Les gendarmes ont découvert qu’il était en cavale depuis trois semaines. Il leur a expliqué qu’il voulait s’occuper jusqu’au bout de son père, gravement malade.

"Le fait de vouloir accompagner son père jusqu’à la fin mérite-t-il une sanction ?" La question est posée par Julien Bensoussan, avocat du jeune Safir Benaouali, 18 ans. La raison ? Son client a été rattrapé par les forces de l’ordre, après trois semaines de cavale. Incarcéré à la maison d’arrêt de Sequedin (banlieue lilloise), il a profité d’une permission de trois heures le 22 juin et n’est jamais retourné dans sa cellule, rapporte La Voix du Nord.

Je voulais m’occuper de luiSafir Benaouali

Son escapade loin des barreaux s’est finalement conclue samedi dernier, lorsqu’une patrouille de police observe un véhicule griller un stop. Le conducteur obéit aux agents qui lui demandent de s’arrêter, en accrochant au passage une voiture en s’immobilisant. Lorsqu’on lui demande son nom, Safir donne une identité, puis une autre.

Le jeune homme est finalement démasqué et appréhendé. Présenté au tribunal, il explique avoir rendu visite à son père gravement malade durant sa permission. N’ayant que peu d’espoir de le revoir vivant d’ici la fin de sa peine, il décide alors de se mettre en cavale. "Je voulais m’occuper de lui", justifie-t-il simplement. Avant de voir sa peine de prison (qui n’est pas connue) être rallongée de deux mois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter