Nouvelles menaces de mort contre Charlie Hebdo : un ou plusieurs auteurs recherchés

Nouvelles menaces de mort contre Charlie Hebdo : un ou plusieurs auteurs recherchés

FAIT DIVERS – Une enquête a été ouverte pour "menaces de mort" le 22 juin dernier par le parquet de Paris après que des messages ont été postés sur la page Facebook du journal satirique Charlie Hebdo et que la rédaction a reçu un courrier postal du même genre. La Brigade de répression de la délinquance recherche le ou les auteur(s) qui les aurai(en)t envoyés depuis le 8 juin.

Un an et demi après l'attaque perpétrée par les frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo rue Nicolas Appert, dans le 11e arrondissement, attaque au cours de laquelle 12 personnes ont perdu la vie, de nouvelles menaces ont été proférées à l'encontre des membres de la rédaction du journal satirique ce mois-ci. Le ou les auteur(s) ont utilisé le réseau social Facebook et le courrier papier pour les proférer.

A partir du 8 juin, une vingtaine de posts ont été envoyés  sur la page officielle de l'hebdomadaire avant d'être retirés. "Il y est notamment question de tuer, à nouveau, plusieurs membres de la rédaction" a affirmé une source proche du dossier au Parisien qui a révélé l'information ce mercredi. Cette même source précise à nos confrères qu'"un courrier faisant état de menaces similaires a été adressé à la rédaction du même journal". La lettre manuscrite contenait la mention "Allah Akbar" et réitérait ces menaces de mort.

Des locaux très discrets

La direction du journal a porté plainte après avoir reçu la lettre et le parquet de Paris a ouvert une enquête le 22 juin pour "menaces de mort". Depuis, les policiers de la Brigade de répression de la délinquance tentent de retrouver le ou les auteur(s) de ces messages.

Depuis le 7 janvier 2015, les membres de la rédaction de Charlie Hebdo font l'objet de mesures de sécurité renforcée. Le journal a déménagé dans un endroit tenu secret et la rédaction est hébergée dans des locaux blindés et surveillés en permanence par des caméras. Le courrier postal a probablement été reçu par le biais d'une boîte postale.

"On ne sait pas qui est concerné"

Plusieurs membres de l'équipe de Charlie Hebdo, en froid avec la direction du journal depuis quelque temps, ont fait savoir à metronews qu'ils ignoraient tout de ces menaces. "Ce n'est plus le même canard, nous dit l'un d'eux sous couvert d'anonymat, l'ambiance n'est plus du tout la même. Ces menaces, moi comme d'autres, nous en avons pris connaissance ce mercredi par voie de presse. On ne sait pas du tout qui est concerné ".

"Dans cette nouvelle affaire de menaces de mort, rien ne doit être laissé au hasard", assure un haut fonctionnaire au Parisien. "Les auteurs des menaces finiront par être identifiés et devront s'expliquer." A ce stade de l'enquête, la police n'a procédé à aucune interpellation. Au téléphone, la chargée de communication du journal a précisé à metronews que Charlie Hebdo ne faisait aucun commentaire. 

A LIRE AUSSI
>>  Attentat de Charlie Hebdo : "Le Canard enchaîné" reçoit des menaces >>  Charlie Hebdo : mis en cause par Maryse Wolinski, le syndicat de police Alliance conteste

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal, mode d'emploi : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

Après "cinq ans de déclin", la France est-elle passée septième puissance économique mondiale ?

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 14 janvier

Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.