Noyade à Rennes : une des deux jumelles est décédée, l'autre entre la vie et la mort

Noyade à Rennes : une des deux jumelles est décédée, l'autre entre la vie et la mort

FAIT DIVERS - Des jumelles de quatre ans ont été transportées dans un état critique à l'hôpital de Rennes dimanche après-midi, après s'être noyées dans les étangs d'Apigné, près de Rennes. Leur pronostic vital est engagé.

Le dimanche ensoleillé a tourné au drame sur les berges des étangs d'Apigné, au sud de Rennes. Des petites jumelles, à peine âgées de quatre ans, s'y sont noyées dans l'après-midi et ont été transportées dans un état critique à l'hôpital de la capitale bretonne.

À LIRE AUSSI >> Attention à la noyade, éternel danger de l'été !

Baignade non surveillée

La première enfant a été secourue par les personnes qui ont alerté les pompiers vers 16 heures, tandis que la seconde a été retrouvée dans l'eau par les secours, à une vingtaine de mètres du rivage. Toutes les deux se trouvaient en arrêt cardio-respiratoire et en état d'hypothermie, rapporte Ouest France . Une des deux fillettes est décédée à l'hôpital dimanche soir, indique le quotidien ce lundi. Le pronostic vital est toujours engagé pour la seconde.

Les petites filles étaient venues avec leurs grands-parents passer l'après-midi, détaille le quotidien régional. Elles ont échappé à la vigilance de leur grand-père et sont allées dans l'eau. Inquiet, il avait donné l'alerte. Ouest-France précise que la baignade dans cette base de plein air, très fréquentée dès que le soleil brille, n'est pas surveillée avant le mois de juillet.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Lire et commenter