Octogénaire retrouvée une balle dans la tête près de Lyon : la piste d'un "crime crapuleux"

Octogénaire retrouvée une balle dans la tête près de Lyon : la piste d'un "crime crapuleux"

FAIT DIVERS – Deux jours après la découverte du corps d'une octogénaire près d'un local à poubelle à Sathonay-Camp, dans le Rhône, les enquêteurs s'orientent vers la piste d'un crime crapuleux.

Le corps de la vieille dame avait été retrouvé par un éboueur lundi à l'aube près d'un local à poubelle. Elle gisait face contre terre, dans la rue, en chemise de nuit, à quelque 150 mètres de chez elle, à Sathonay-camp, dans le Rhône. L'autopsie a permis d'en savoir plus sur le décès cette octogénaire atteinte de la maladie d'Alzheimer : Mireille Thevenet a été tuée d'une balle en pleine tête, a indiqué une source judiciaire confirmant une information du Progrès.

Crime crapuleux

Des traces de sang auraient par ailleurs été relevées entre son domicile et l'endroit où elle a été retrouvée. "Toutes les hypothèses restent ouvertes. Mais nous privilégions la piste d'un crime crapuleux, explique une source proche de l'enquête. Elle aurait pu être tuée au cours d'un cambriolage survenu chez elle". Une information judiciaire a été ouverte en ce sens pour vol suivi d'homicide.

Les enquêteurs ont en effet retrouvé la maison de Mireille Thevenet "en grand désordre". De l'argent et des bijoux auraient disparu dans la villa que la vieille dame occupait seule avec ses chats depuis la mort de son mari il y a un an. Les investigations pour faire toute la lumière sur cette affaire ont été confiées aux gendarmes de la section de recherches de Lyon.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : l'utilisation du vaccin AstraZeneca étendue aux plus de 65 ans "avec comorbidités", annonce Véran

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter