Oise : deux villages sans eau potable depuis l’arrivée du roi du Maroc

FAITS DIVERS

PÉNURIE D’EAU - Mohamed VI, roi du Maroc, est depuis mercredi dans sa résidence située à Betz dans l’Oise. Et sa venue se traduit par une hausse de la consommation d’eau dans la commune. A tel point que l’eau potable manque.

Depuis mercredi 24 août, Mohamed VI, roi du Maroc, est à Betz dans l’Oise où il dispose d’une résidence. Une information qui n’a a priori par grande importance sauf que, depuis son arrivée, les habitants de la commune et ceux du village voisin de Villiers-Saint-Genest n’ont plus d’eau potable, relate Le Parisien.

Au lendemain de son arrivée, un message du service des eaux a été expédié aux habitants leur déconseillant de boire l’eau du robinet. La raison ? "La consommation d’eau du village est devenue supérieure aux capacités de production", précise le quotidien.

Une suite de 300 personnes

Cette hausse flagrante de la consommation à Betz, qui compte 1000 habitants, serait directement liée à la présence de Mohamed VI et à sa suite estimée à 300 personnes. Et la Saur (société d'aménagement urbain et rural), chargée de la distribution d’eau, peine à faire face. Citée par Le Parisien, elle explique : "Des dispositions particulières sont prises quand Mohamed VI est présent afin de minimiser l’impact sur les usagers. Dès qu’il vient, il faut faire venir des citernes d’eau", détaille un ouvrier à proximité du château d’eau de Betz.

Mais le roi du Maroc n’est pas l’unique responsable de la situation. Sa présence ne fait qu’accélérer un problème de longue date de ressources en eau à Betz et Villiers-Saint-Genest, commune voisine. "On est sur un problème de ressources qui sont de plus en plus limitées", confirme Thierry Tavernier, maire de Villiers-Saint-Genest au quotidien. En attendant d’accroître ses capacités de production d’eau potable, la Saur a distribué des bouteilles d’eau dans les deux communes, notamment aux personnes âgées et dans les écoles qui se préparent pour la rentrée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter