Opération antiterroriste à Boussy-Saint-Antoine : "On a entendu cinq détonations"

TÉMOIGNAGES - Une opération antiterroriste a été menée ce jeudi soir à Boussy-Saint-Antoine dans l'Essonne, dans le cadre de l'enquête de la voiture piégée près de la cathédrale Notre-Dame à Paris. Des témoins racontent la scène.

Les habitants parlent de course-poursuite, de tirs et d'un coup de couteau. Jeudi 8 septembre au soir, trois femmes âgées de 39, 23 et 19 ans ont été interpellées à Boussy-Saint-Antoine, dans l'Essonne, dans l’enquête sur la voiture chargée de bonbonnes de gaz. Et avant que le périmètre soit bloqué, plusieurs personnes ont vu la scène depuis la fenêtre de leur appartement, dans un immeuble de Boussy-Saint-Antoine, et sont descendues dans la rue. 


L'un d'entre eux raconte sur LCI : "On a entendu cinq détonations. Déjà il y avait un gros dispositif de sécurité. Et on a vu une femme qui a couru et tenté de mettre un coup de couteau dans un policier. Il s’est écarté et on a entendu des détonations. Après, ils ont interpellé une deuxième jeune femme et une troisième. Franchement ça fait un peu peur. On est dans un quartier tranquille et il se passe ça."

On a vu une femme qui a couru et tenté de mettre un coup de couteau dans un policier.Un habitant du quartier

Plusieurs habitants évoquent une course-poursuite à pied survenue vers 19h, d'après des informations rapportées par l'envoyé spécial de LCI. Trois femmes auraient couru, poursuivies par plusieurs policiers. Les témoins affirment qu'il y a eu des tirs, mais ne savent pas s'il s'agissait d'échanges. La plus jeunes des  trois femmes a sorti un couteau et aurait crié "Allahu Akbar" au moment d'être interpellée par les policiers. Il s'agit d'Inès M., âgée de 19 ans. Elle est la fille du propriétaire de la voiture retrouvée avec les bonbonnes de gaz. Elle a été blessée par balle après avoir poignardé un des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).


Le quartier restera bouclé toute la nuit, les habitants ne pouvant pas rentrer chez eux.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter