Orne : Un détenu de 22 ans se suicide à la prison d'Argentan

FAITS DIVERS
SUICIDE - Un jeune détenu de la prison d'Argentan, dans l'Orne, s'est suicidé dans la nuit de dimanche à lundi selon le syndicat Force Ouvrière-Pénitentiaire. L'homme de 22 ans était incarcéré dans cet établissement où les tensions entre détenus sont importantes.

Dimanche, dans une cellule de la prison d'Argentan, un jeune homme est retrouvé mort. Âgé de 22 ans, un détenu a mis fin à ses jours : pour l'instant, les circonstances n'ont pas encore été établies. Mais ce drame témoigne des tensions qui existent au sein de l'établissement pénitentiaire.

"Il n’était pas connu pour être suicidaire", a expliqué Elody Sylla du syndicat FO-Pénitentiaire, avant de préciser ne pas savoir si  cette mort est en "corrélation avec le climat très compliqué entre les détenus".  


Car depuis quelques mois, le syndicat tire la sonnette d'alarme. Dernièrement,  il avait publié un communiqué dans lequel est décrit une situation "d'urgence absolue".  FO-Pénitentiaire dénonce un environnement difficile, avec des journées rythmées par "les racket entre détenus, les pressions, les règlements de comptes en cellule". Une ambiance tendue, selon le syndicat, afin de "continuer les trafics à l’extérieur de nos murs comme à l’intérieur de la prison". 

Selon le communiqué, les Equipes Régionales d'Interventions et de Sécurité (ERIS) sont intervenues sept fois à la prison d’Argentan depuis le début de l’année. Un "record absolu et malheureux".  Contactée par l'AFP, la direction n'était pas joignable ce mardi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter