Orvault : Hubert Caouissin et Lydie Troadec entendus par les juges d'instruction aujourd'hui et demain

FAIT DIVERS - Pour la première fois depuis leur mise en examen le 6 mars 2017, Hubert Caouissin et Lydie Troadec seront respectivement entendus ce jeudi et demain vendredi par les juges d'instruction. lls pourraient livrer des informations importantes quant aux circonstances de la mort de Pascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien à Orvault dans la nuit du 16 au 17 février 2017.

Il avait fini par avouer au cours de sa garde à vue avoir tué Pascal et Brigitte, 49 ans, et leurs deux enfants, Sébastien, 21 ans, et Charlotte, 18 ans, le 16 février à à Orvault (Loire-Atlantique). Dès le 6 mars, au lendemain de son interpellation,  Hubert Caouissin avait été mis en examen et écroué pour "assassinats" et "atteinte à l'intégralité d'un cadavre". Sa compagne, Lydie Troadec, soeur du père de famille assassiné, avait quant à elle été mise en examen et écrouée ce même jour pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres". 


Depuis, les deux suspects sont incarcérés à la maison d'arrêt de Nantes. Hubert Caouissin, 46 ans, en sera extrait ce jeudi, Lydie Troadec, 47 ans, vendredi. Les deux seront en effet successivement entendus par les juges d'instruction, selon une information de France 3 confirmée par une source judiciaire à LCI. 


Ces deux auditions sont les deux premières qui interviennent depuis la mise en examen des deux suspects et les juges en attendent beaucoup. 

En vidéo

Chroniques criminelles - Affaire Troadec : le massacre d'Orvault

Des détails horribles

Pendant sa garde à vue, Hubert Caouissin avait livré d'horribles détails sur la nuit du 16 au 17 février, nuit au cours de laquelle Pascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien avaient perdu la vie. Il avait ainsi expliqué avoir tué la famille à l'aide d'un pied-de-biche après s'être introduit dans le pavillon familial d'Orvault, puis avoir démembré les corps dans sa ferme Plouguerneau, dans le Finistère, avant de les brûler.


Le 21 mars, le procureur de la République de Nantes Pierre Sennes faisait savoir que les analyses ADN réalisées sur les fragments de corps retrouvés autour de la ferme du suspect Hubert Caouissin avaient permis d'identifier les parents et les deux enfants de la famille Troadec.


Les juges chercheront à en savoir plus ce jeudi et vendredi sur le déroulé des événements et sur les motivations des deux suspects, notamment sur le fameux trésor de lingots et pièces d'or qui n'aurait pas été partagé. La version livrée par Hubert Caouissin au cours de ses aveux laisse encore de nombreuses interrogations en suspens et pose question. 


En effet, le pied-de-biche, arme du crime supposée, n'a jamais été retrouvé. Hubert Caouissin a-t-il vraiment tué la famille de la manière qu'il décrit? Le rôle de Lydie Troadec est-il vraiment celui qui lui est attribué aujourd'hui ou a-t-elle participé de manière plus active au quadruple assassinat ? Les juges tenteront d'obtenir notamment des éléments sur ces différentes zones d'ombre pendant ces deux jours. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter