Irma : des dégâts matériels "déjà importants" à Saint-Martin et Saint-Barthélémy

DÉGÂTS - Les dégâts matériels provoqués par l'ouragan Irma, qui a frappé mercredi l'île française de Saint-Barthélémy et l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, apparaissent "déjà importants", a indiqué le gouvernement. On fait le point.

L'ouragan Irma, phénomène "exceptionnellement dangereux", a causé des dégâts importants à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, ont annoncé mercredi les ministres français de l'Intérieur et des Outre-mer, qui pour l'heure n'ont pas connaissance de pertes humaines. Les deux territoires des Antilles françaises avaient été placés en alerte maximale ("violette"). Les premières rafales, qui ont dépassé 300 km/h, ont frappé les îles en début de matinée, heure de Paris, ainsi que d'impressionnantes vagues, de 10 à 12 mètres, et des pluies diluviennes (entre 200 et 400 mm).

 

Les premières photos qui circulent au lever du jour sur les réseaux sociaux témoignent de la violence du phénomène : bâtiments détruits, toits arrachés, bateaux naufragés, inondations, voitures, infrastructures, submergées, ou renversées. On fait le point.

Saint-Martin

A Saint-Martin, outre la préfecture "en partie détruite", obligeant "la préfète et 23 personnes" à se réfugier "dans une pièce bétonnée", "la caserne des pompiers est sinistrée", et plusieurs toitures de la gendarmerie se sont envolées. Guadeloupe 1ere indique que la toiture de l'hôpital de Saint-Martin a également été arrachée.


La radio nationale néerlandaise NOS a fait état de "dommages énormes" sur la partie néerlandaise de l'île, et diffusé une vidéo tweetée par Radio Carabies International montrant des voitures à moitié submergées, et des bateaux fracassés ou abîmés, certains recouverts de palmiers abattus ou de débris. 

Saint-Barthélémy

A Saint-Barthélémy, la caserne des sapeurs pompiers "est inondée sous 1m d'eau", "les engins sont hors service, et le personnel est réfugié à l'étage". De "nombreux dégâts aux habitations" ont également été constatés. Dans les deux îles, précise la préfecture, il n'y a plus d'électricité, et à Saint-Barthélémy la centrale EDF est "inutilisable".

Guadeloupe

Le phénomène semble en revanche avoir plutôt épargné l'île française de la Guadeloupe, plus au sud des Antilles, où l'alerte rouge cyclone a été levée mercredi matin. Le territoire est passé en vigilance orange "fortes pluie et orages" et "mer dangereuse".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter