Paris : 5000 lycéens confinés à cause d'une mitraillette... en plastique

FAITS DIVERS

PLUS DE PEUR - Vendredi après-midi, 5000 jeunes des lycées Louis-le-Grand et Henri IV de Paris ont été confinés, et La Sorbonne placée en état d'alerte, après qu'un jeune homme a été aperçu dans les rues, mitraillette sous le bras. Une arme factice...

Quand un jeune homme se balade en plein Paris, mitraillette à la main, difficile de ne pas céder à la panique. C'est ce qu'il s'est passé ce vendredi 13 janvier, dans l'après-midi, dans le quartier latin, très fréquenté par les étudiants.

La scène se déroule à proximité du lycée Louis-le-Grand, du lycée Henri IV et de l'université de la Sorbonne. Un homme de 19 ans est repéré dans la rue par des riverains, armé de ce qui ressemble fortement à un Famas, le fusil d'assaut de l'armée française. Sans hésiter, ils appellent la police.

5000 élèves confinés

Et par les temps qui courent, aucune menace n'est prise à la légère. Résultat : les forces de l'ordre décident de confiner 5000 lycéens et de mettre la Sorbonne en alerte. Rectorat et parents d'élèves sont avertis.

"A Henri IV, certains élèves dans les classes ne se sont aperçus de rien !, déclare une source éducative citée par le Parisien. On n’a pas été leur dire !" A Louis-le-Grand, l'opération a été moins discrète : "Nous avons reçu des SMS de l’administration nous indiquant que nos enfants étaient confinés, raconte un parent d’élève. Quand nous sommes venus les chercher, il y avait des policiers et des soldats partout et des voitures police devant le lycée."

Une arme factice

Finalement, en fin d'après-midi, l'alerte est levée. La mitraillette en question n'était qu'une arme en plastique. "En guise de menace terroriste, c’est un jeune qui s’adonne aux jeux de guerre air soft qui se baladait dans la rue en toute innocence", relate une source policière.

Le jeune homme s'est rendu de lui-même au commissariat, où il a simplement été entendu, sans placement en garde-à-vue. Les policiers ont tout de même fait une descente à son domicile, pour y trouver cette fois-ci un revolver et une carabine, en plastique également.

Voir aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter