Paris : l’avocat trentenaire soupçonné d’homicide mis en examen et écroué

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS – Un homme, âgé de 31 ans et avocat de profession, a été mis en examen dimanche pour homicide volontaire. Le trentenaire est soupçonné d’avoir poignardé l’amant de sa compagne dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le 2e arrondissement de la capitale.

L'avocat parisien soupçonné de meurtre a été mis en examen et placé en détention provisoire ce dimanche. Cet homme âgé de 31 ans, interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi, est soupçonné d’avoir mortellement poignardé l’amant de sa compagne dans un appartement situé dans un immeuble de la rue Rameau, dans le 2e arrondissement. Les faits auraient été commis vers 0h30 et le décès de la victime avait été constaté à 0h50.

Spécialisé en droit public et par ailleurs président d’une association d’usagers de transports en commun, le trentenaire avait été dans un premier temps hospitalisé à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris (I3P), avant d'être placé en garde à vue et entendu par les enquêteurs de la police judiciaire samedi. 

La victime originaire de Landernau

L’avocat, en instance de séparation d’avec sa compagne âgée de 26 ans, s’était introduit au domicile de celle-ci dans la nuit de mercredi à jeudi et y avait trouvé son amant. 

Selon Le Parisien qui avait révélé l’affaire, il aurait déclaré au moment où il "retirait le couteau qu’il venait d’enfoncer dans le thorax de l’amant de sa compagne au lit : ‘C’est un crime passionnel. Cela se défend très bien au tribunal !’" Interpellé peu après les faits à proximité des lieux du crime, il avait indiqué aux policiers qu’il venait de" frapper un homme avec un couteau". 

  

Ce samedi, Le Télégramme a révélé l’identité de la victime. Selon nos confrères, le jeune homme âgé de 22 ans  tué dans la nuit de mercredi à jeudi est originaire de Landernau. "François Inizan était bien connu dans la ville finistérienne, puisqu'il s'agit du fils de Pascal Inizan, tête de liste PS aux municipales de 2014",  précise le quotidien régional. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter