Paris : le président du Paris Foot Gay victime d'une agression homophobe

Paris : le président du Paris Foot Gay victime d'une agression homophobe

HOMOPHOBIE - Sur la page Facebook de l'association de lutte contre les discriminations dans le sport, Julien Pontes a annoncé avoir été agressé physiquement lorsqu'il rentrait hier avec son mari. Photo à l'appui.

Nouvelle agression homophobe à Paris. Samedi 25 juillet, le président du Paris Foot Gay, Julien Pontes a été victime "d'une agression homophobe alors qu'il rentrait chez lui avec son mari", annonce ce dimanche 26 juillet sur Facebook l'association de lutte contre les discriminations dans le sport - et plus particulièrement le football où comme le montre Libération règne une véritable "Homoerta"!  

Dans un premier temps peu précises, les conditions de l'agression ont été détaillées dans un nouveau message sur le réseau social plus tard dans l'après-midi . "Julien Pontes et son mari rentraient chez eux, un peu avant 1h du matin. Alors qu'ils étaient devant leur porte dans le 11e arrondissement de Paris, dans la rue, trois jeunes gens demandent une cigarette, refus et l'agression a lieu, avec insulte à caractère homophobe, sous un déluge de coups au visage et au cou. Des certificats médicaux ont été établis par l’Hôpital Saint Antoine et la plainte sera déposée ce soir", écrit notamment l'association. 

"Renforcer les mesures pour lutter efficacement contre l'homophobie"

"Les membres et joueurs du PFG sont bien évidemment tous solidaires après ce nouveau cas d'homophobie et nous appelons à nouveau les différents responsables politiques et du monde sportif à renforcer les mesures pour lutter efficacement contre l'homophobie : éducation, répression et réelles sanctions", poursuit l'association. Une plainte a, elle, semble-t-il été déposée. Sollicité par metronews, le président de l'association "choqué par ces évènements", "souhaite maintenant récupérer physiquement et moralement" sans pour autant s'exprimer. 

Le Président du Paris Foot Gay victime hier d'une agression homophobe alors qu'il rentrait chez lui avec son mari. Un dé...

Posted by Paris Foot Gay on  Domingo, 26 de julio de 2015

Réactions de soutien d'élus parisiens

Après l'annonce de l'agression, plusieurs élus parisiens, ouvertement homos ont témoigné leur soutien auprès de Julien Pontes. C'est le cas de l'adjoint communiste chargé du logement, Ian Brossat - qui il y a peu a porté plainte après des tweets homophobes -  ou encore David Belliard, co-président du groupe écologiste au Conseil de Paris. La maire PS du XIIème arrondissement - où se trouve l'hôpital Saint-Antoine - Catherine Baratti-Elbaz a également fait part de son soutien.

Par ailleurs, cette nouvelle agression est la dernière d'une série qui touche des sportifs depuis le début de l'année 2015. Début juillet,  la nageuse française Mélanie Hénique avait, elle, médiatisé l'agression lesbophobe dont elle avait été victime à Amiens. Plus tôt dans l'année, fin janvier, l'équipe de football lesbienne Les Dégommeuses - qui lutte aussi contre les discriminations dans le sport -  avait, pour sa part, été victime d'insultes lesbophobes  lors d'un entraînement sur un terrain du XXème arrondissement. De quoi donner un visage à l'homophobie. 

A LIRE AUSSI
>>  La nageuse Mélanie Hénique victime d'une violente agression homophobe 
>>  Quimper : un jeune homosexuel agressé après avoir embrassé son compagnon dans la rue
>>  Une équipe de football lesbienne victime d’insultes lesbophobes et sexistes dans le XXème arrondissement

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

État d'urgence : Castex annonce une 2e délibération dans la soirée après le rejet de l'article 1er

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.