Pas-de-Calais : plus d'une centaine d'obus découverts dans le jardin d'un habitant

FAITS DIVERS

OPÉRATION DÉMINAGE - En faisant des travaux samedi dans le jardin d'une maison à Beuvry (Pas-de-Calais), un grutier a fait une découverte plutôt inattendue : 119 obus datant de la Première Guerre mondiale. Ils ont été enlevés ce lundi par une équipe de déminage de la Sécurité civile.

La surprise fut de taille. Alors qu'un grutier creusait un conduit d'évacuation des eaux de pluie samedi 14 janvier devant une nouvelle habitation du village de Beuvry, dans le Pas-de-Calais, son engin a été stoppé par un drôle d'obstacle : un stock de 119 obus anglais datant de la Première Guerre mondiale, comme le révèle La Voix du Nord.

Alertés, les sapeurs-pompiers ont rapidement passé le relais à une équipe de démineurs de la Sécurité civile. Car même si ces engins ont plus de cent ans, ils sont toujours à manipuler avec précaution. Voyez plutôt : chaque obus pesait 47 kilos, et surtout, ils étaient chargés de 5 kilos d'explosifs. 

"On a été appelé au départ pour quelques munitions mais quand les démineurs ont vérifié avec leurs détecteurs, ils en ont trouvé d'autres et petit à petit c'est passé à 20, et finalement plus d'une centaine. C'est un peu particulier parce qu'on trouve rarement des quantités comme ça au même endroit", a expliqué à France-Bleu Nord, Patrick Rochet, chef du service déminage de la Sécurité civile.

Les opérations de déminage ont eu lieu ce lundi au cours d'une opération très délicate. Six agents ont chargé un par un les obus dans un camion, à l'aide d'une pince spéciale. Puis, les démineurs ont utilisé une sonde magnétique pour vérifier qu'aucun engin n'a été oublié. Cet exceptionnel dépôt de munitions a ensuite été acheminé trente kilomètres plus loin, vers le dépôt de munitions de Vimy, près d'Arras.

Lire aussi

En vidéo

Il reste encore des obus de la Première guerre mondiale à Verdun

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter