Piétons fauchés à Marseille : les derniers éléments de l'enquête

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAITS DIVERS - À Marseille, un homme au volant d'une camionnette a foncé dans deux abribus, tuant une personne et blessant une autre grièvement. La piste terroriste a rapidement été écartée par les autorités.

Ce lundi en début de matinée, une camionnette a foncé sur deux abribus à Marseille faisant un mort et un blessé grave. L’auteur de cette attaque a été arrêté vers 10h15 par la BAC dans le quartier du Vieux-Port. Selon les premiers éléments de l’enquête, il ne s’agirait pas d’une attaque terroriste mais plutôt d’une attaque commise par un homme présentant des antécédents psychiatriques.

Une femme tuée et une autre gravement blessée

Rappel des faits : à 8h15, un homme, au volant d’une camionnette volée, a d’abord foncé sur un abribus à la cité Val Plan dans le 13ème arrondissement blessant grièvement une femme de 29 ans. Elle a été hospitalisée pour une fracture au bassin, selon les informations du parquet. A 9h15, l’homme a de nouveau foncé sur un abribus situé dans le 11ème arrondissement, tuant une femme de 42 ans originaire du quartier de la Moularde, selon julien Ravier, maire LR des 11e et 12e arrondissements de Marseille.


Une heure plus tard, aux alentours de 10h15, l’homme a été intercepté par la BAC au volant de la camionnette en question dans le quartier du Vieux-Port. 

Un suspect souffrant de troubles psychiatriques

L'homme arrêté est né en 1982 à La Tronche près de Grenoble (Isère). Selon nos informations,  le suspect résidait près de Vienne en Auvergne-Rhône-Alpes. Selon nos informations, il est sorti de prison au printemps dernier pour divers faits de vols, d'infractions au code de la route et d'usage de stupéfiants notamment. L'individu n'était quoiqu'il en soit pas fiché S.

À sa sortie de prison, le suspect de prison a été hospitalisé en clinique psychiatrique dans les Bouches-du-Rhône.


En plus de ses différents avec la justice, le suspect serait suivi depuis plusieurs années pour des troubles psychiatriques. Selon nos confrères de La Provence, le suspect interpellé aurait téléphoné à l'institut psychiatrique dans lequel il est suivi entre les deux attaques commises au volant de la camionnette. Originaire de Grenoble, il serait venu à Marseille, via une association, pour suivre des soins psychiatriques. Le procureur de Marseille indique qu’un "courrier en lien avec une clinique psychiatrique de la région" a été découvert sur la personne interpellée.


La police judiciaire de Marseille est en charge de l'enquête, le parquet antiterroriste n'est pour le moment pas saisi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter