Plainte d'un huissier pour violences : Dieudonné conteste

Plainte d'un huissier pour violences : Dieudonné conteste

DirectLCI
FAIT DIVERS – Deux gardes à vue en moins de vingt quatre heures. Accusé par un huissier de violences, Dieudonné assure qu'il n'était pas présent au moment des faits.

La liste des ennuis judiciaires de Dieudonné s'allonge. L'humoriste controversé a passé plusieurs heures en garde à vue après une plainte pour violences déposée lundi par un huissier. Les deux hommes ont été confrontés à la gendarmerie de Dreux mercredi.

Selon le procureur de Chartres, deux huissiers mandatés par la Direction des finances se sont présentés lundi vers 20 heures au domicile du polémiste et de sa compagne Noémie Montagne à Mesnil-Simon (Eure-et-Loir), pour lui signifier "plusieurs commandements de payer". L'un d'eux assure avoir été menacé avec une arme. Il aurait été visé par un tir de flashball.

"Dieudonné n'était pas là ce soir-là"

Une version contestée par le couple, qui a porté plainte pour "intrusion de domicile". "Mon client n'était pas présent ce soir-là", assure à metronews l'avocat de Dieudonné, Me Sanjay Mirabeau. Et selon lui, Noémie Montagne ignorait qu'il s'agissait d'huissiers. "Ils sont arrivés à la tombée de la nuit, par la porte de derrière. Quand vous êtes une femme, seule avec cinq enfants, c'est logique d'avoir peur, surtout avec ce qui se passe en ce moment". L'avocat n'a pas souhaité faire de commentaires sur un éventuel tir de flashball.

Ce nouvel épisode judiciaire intervient alors qu'une enquête préliminaire a été ouverte la semaine dernière sur les appels aux dons lancés sur internet par Dieudonné pour payer ses amendes. Celui-ci reste également visé par une autre enquête par le parquet de Paris pour "organisation frauduleuse d'insolvabilité", "blanchiment" et "abus de biens sociaux".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter