Polémique entre une policière niçoise et le gouvernement : le mail qui jette le trouble sur la version de Sandra Bertin

Polémique entre une policière niçoise et le gouvernement : le mail qui jette le trouble sur la version de Sandra Bertin

POLICE - Une policière municipale de Nice accuse les services du ministre de l'Intérieur de "harcèlement". Sandra Bertin assure avoir été contactée par le cabinet de Bernard Cazeneuve pour transmettre une version "modifiable" de son rapport au lendemain de l'attentat de Nice. Mais, selon un courriel que metronews s'est procuré, la policière a envoyé son document à la police nationale, pas au cabinet du ministre.

Le rapport de la discorde. Dans son entretien au JDD, publié dimanche 24 juillet, Sandra Bertin affirme avoir été "harcelée pendant une heure" au lendemain de l'attentat de Nice. Selon cette policière municipale, en charge de la vidéosurveillance le soir de l'attaque au camion, un membre du cabinet du ministre de l'Intérieur lui aurait demandé de transmettre une version "modifiable" de son rapport.

A LIRE AUSSI >> Sandra Bertin maintient ses accusations, Valls dénonce une "polémique politique"

Mais selon nos informations, Sandra Bertin se trompe lorsqu'elle met en cause le cabinet du ministre. Car le mail du rapport qu'elle a transmis aux autorités de la Place Beauvau est adressé... à une commissaire de la direction centrale de la sécurité publique (DCSP), qui relève de la direction générale de la police nationale (DGPN). Et non au cabinet de Bernard Cazeneuve. "Personne n'a été en contact avec elle", assure-t-on d'ailleurs dans l'entourage du ministre.

Remontée classique d'informations

Ce courriel est adressé à 17h35 le 15 juillet à sa hiérarchie ainsi qu'à une commissaire de l'état-major de la DCSP. Son rôle ? Assurer la remontée d'informations, écrire des notes et des synthèses sur les "faits marquants" et les transmettre à son directeur central. Une tâche tout à fait classique et quotidienne.

D'autant, rapporte Europe 1 qui a aussi eu accès à ce mail, que le rapport signé par la policière municipale ne signale aucun élément "sur le dispositif mis en place par la police municipale et la police nationale".

Confusion ?

Par ailleurs, si la commissaire a demandé une version modifiable du rapport, c'était pour faire des "copier-coller" directement dans le corps du texte et intégrer à sa note les informations telles qu'elles se trouvaient dans le rapport.

Sandra Bertin a-t-elle confondu une commissaire de police de la DCSP avec un membre du cabinet du ministre de l'Intérieur ? Elle a promis de révéler ce lundi 25 juillet le nom de cette personne qui l'aurait "harcelée pendant une heure" après l'attentat. Bernard Cazeneuve a de son côté porté plainte pour diffamation. Sollicitée par metronews, Sandra Bertin n'était pas joignable dans l'immédiat.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.