Policier frappé à Aulnay-sous-Bois : une enquête ouverte et beaucoup de questions

Policier frappé à Aulnay-sous-Bois : une enquête ouverte et beaucoup de questions

FAITS DIVERS
DirectLCI
POLICE - Le parquet de Bobigny a décidé d'ouvrir une enquête pour "violences contre personne dépositaire de l'autorité publique" après qu'un policier a été frappé à Aulnay-sous-Bois, le 1er janvier. Mais le procès en comparution immédiate des interpellés majeurs a été ajourné. En effet, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre également un policier frapper un jeune homme au sol, au même endroit.

Ils devaient être jugés ce jeudi 4 janvier en comparution immédiate. Les cinq jeunes, âgés de 14 à 24 ans, interpellés après l'agression d'un policier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 1er janvier, ont finalement vu leur passage devant le tribunal et le juge des enfants ajourné. 


La raison ? Le parquet de Bobigny a décidé, ce jeudi matin, de mener dans cette affaire des "investigations supplémentaires". Il a en outre ouvert une enquête pour "violences contre personne dépositaire de l'autorité publique", qu'il a confiée à un juge d'instruction. 

Un jeune homme frappé au sol

C'est que les faits pourraient être plus complexes que ce qui a d'abord été présenté. Peu avant 18 heures au lendemain du réveillon, dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les policiers de la BAC prennent en chasse un homme à scooter, car ils le soupçonnent de se livrer à un trafic de stupéfiants. Une fois rattrapé par la police, le jeune est rejoint par une bande, arrivée en renfort, dont certains membres entreprennent de frapper un policier à coups de pied. Selon une source policière, l'un d'eux aurait notamment "sauté sur sa tête à pieds joints", occasionnant chez le fonctionnaire des contusions. Souffrant également d'une entorse au poignet, le policier a écopé d'une ITT (incapacité totale de travail) de huit jours.


Mais l'affaire ne s'arrête pas là. En effet, une vidéo circule par ailleurs, postée sur les réseaux sociaux et relayée par Le Parisien. Elle ne dure que quelques secondes, mais on y aperçoit nettement un jeune homme au sol, casque de moto sur la tête, en train de pousser des cris. Il est frappé par un policier qui brandit, à deux reprises, son arme en l'air. Se dirige-t-on vers un dossier de violences policières ? En tout cas, les forces de l'ordre, ce jeudi, ne semblent pas nier l'existence d'une telle vidéo.

Elle semble "correspondre à une scène évoquée par les policiers", dit ainsi une source proche de l'enquête à l'AFP. "Les policiers indiquent que l'un d'eux, menacé par le groupe, a frappé le jeune qu'il tenait au sol avec son arme, car il tentait de le frapper." L'enquête, désormais ouverte, devrait permettre de déterminer l'implication de chacun dans cette scène immortalisée par la caméra d'un smartphone. Reste que l'incident s'est produit dans le contexte tendu de l'agression, la nuit du Nouvel An, de deux policiers à Champigny-sur-Marne

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter