Prison de Montmédy : la prise d'otage se termine sans violences

Prison de Montmédy : la prise d'otage se termine sans violences

DirectLCI
FAIT DIVERS - Détenu depuis la fin de la matinée, un professeur de sport de l'établissement pénitentiaire a été relâché après huit heures de de détention. Il n'a subi aucune violence.

Les huit heures de prise d'otage se sont donc terminées sans violence. Depuis la fin de la matinée, un professeur de sport, travaillant au sein de la prison depuis 2005, était retenu par six détenus dans le gymnase de l’établissement. Pour barricader la salle, les prisonniers ont utilisé du matériel de sport et notamment des tables de ping-pong.

Plutôt dans la journée, le procureur de Verdun, Camille Miansoni précisait que les six hommes n'avaient "a priori" pas d'armes formellement identifié mais peut-être "des armes artisanales". Au cours de cette prise d'otage, le moniteur de sport retenu, un agent pénitentiaire, a pu appeler la direction de l'administration pénitentiaire et préciser qu'il "se porte bien" et qu'il est "bien traité".

La prison du Harlem Shake

Autour de la prison, une vingtaine de gendarmes et unité d'élite de l'administration pénitentiaire (ERIS) avait été déployés autour de la prison pour protéger les alentours, alors que les preneurs d'otage demandent "un transfert vers d'autres établissements pénitentiaires".

Il y a quelques mois, ce centre de détention avait notamment fait parler de lui après la diffusion sur les réseaux sociaux de deux vidéos tournées illégalement à l'aide de téléphones portables. Elles montraient des détenus portant des vestes de surveillants, fumant des joints en train et dansant sur "Harlem Shake". Identifiés par l'administration, les auteurs avaient été placés en quartier fermé. Selon plusieurs sources, les preneurs d'otages auraient participé au tournage de ces clips clandestins.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter