Proche d'être enseveli par le sable, il est secouru in extremis grâce à une chaîne humaine

FAITS DIVERS
OUF - Alors qu'un jeune homme creusait paisiblement un trou sur la plage de Moliets (Landes), celui-ci a failli se faire prendre dans son propre piège....

La solidarité à l’épreuve. Selon Sud Ouest, un jeune homme de 21 ans a été extirpé in extremis d'un trou qu'il avait lui-même creusé sur la plage landaise de Moliets, par une chaîne humaine formée par des sauveteurs et des vacanciers.

"Le sable se refermait sur lui à chaque tentative"

Les maîtres nageurs sauveteurs de la plage ont été appelés mardi vers 18H45 au secours de ce vacancier, "à demi-enseveli, en position assise, dans un trou de 3 m2 et de plus de deux mètres de profondeur". Il aura fallu pas moins de "trois sauveteurs et une chaîne humaine d'une vingtaine de personnes pour extirper le jeune homme, paniqué et déjà en difficulté respiratoire", selon la même source citée par Sud Ouest . Le SAMU "l'a maintenu sous oxygène pendant toute la durée du sauvetage, très difficile parce que le sable se refermait sur lui à chaque tentative", ont raconté les sauveteurs à l'AFP.

Le jeune homme sain et sauf

Aidés par des touristes qui creusaient dans son dos, les sauveteurs ont pu saisir le jeune homme sous les aisselles. En se tenant les uns les autres par les chevilles, à plat ventre, les secouristes ont finalement pu l'extraire, sain et sauf, du piège. Plus de peur que de mal, puisque après des bilans médicaux effectués par l'équipe médicale du Samu, il a pu rejoindre son lieu de villégiature.  "S'enterrer sur une plage est apparemment un jeu bénin mais qui peut s'avérer très dangereux et même mortel du fait de la très grande instabilité du sable", n'ont pas manqué d'avertir les sauveteurs de Moliets. 

Ils ont profité de l’écho de ce drame heureusement évité pour rappeler le cas d'une fillette morte dans des circonstances similaires sur la plage de Lacanau (Gironde) en 2006.

A LIRE AUSSI >> La belle histoire du jour: le jeune marié perd son alliance à la plage, on la lui rapporte miraculeusement

Lire et commenter