VIDÉO - "Le grand document" sur LCI : un an après, regardez le poignant témoignage des parents de Maëlys

ÉMISSION LCI - Un an après la disparition de leur fille, les parents de la petite Maëlys se sont confiés à LCI ce vendredi soir dans l'émission "Le grand document". Ils reviennent notamment sur le jour de la disparition de leur enfant et sur leur vie depuis la mort de la fillette et adresse un message à Nordahl Lelandais. Retrouvez l'intégralité de cet entretien dans la vidéo ci-dessus.

"Le grand document" a fait sa rentrée sur LCI ce vendredi soir. A cette occasion, nos équipes sont allées à la rencontre des parents de la petite Maëlys, la petite fille disparue à Pont-de-Beauvoisin fin août 2017 avant d'être retrouvée morte en février, une affaire pour laquelle Nordahl Lelandais est mis en examen pour "meurtre".  Joachim et Jennifer de Araujo sont revenus pour LCI sur cette soirée, un moment auquel ils ne cessent de penser depuis un an, ils évoquent également l'enquête, leur vie depuis la disparition de leur fille et adresse un message à Nordahl Lelandais.


Depuis cette nuit du 27 au 28 août 2018, le couple dit vivre  "en parallèle de cette enquête". "On est toujours dans la peine, la souffrance, on essaye d'avancer pour notre fille et que justice lui soit rendue", confie-t-il. Au quotidien, l'absence de la petite fille est pesante, douloureuse : "On a du mal à dormir, on pense toujours à elle. Ses affaires sont toujours en place, au même endroit. On vit avec les souvenirs. Elle nous manque. A table, sa chaise est vide. Elle est avec nous dans le cœur mais on n'arrive pas à effacer ce passage, à faire le deuil de notre enfant. C'est difficile". 

"Je me sens coupable, car j'ai cru Nordahl Lelandais"

La nuit de la disparition, "on a eu un pressentiment". "Mon instinct de mère me dit qu'il s'est passé quelque chose, qu'elle n'a pas pu fuguer. Elle n'avait pas pu faire de malaise, je me dis qu'elle a été enlevée, c'est sûr. On y a pensé tout de suite. On a tout regardé", raconte Jennifer de Araujo. "J'ai la conviction qu'il est venu (ndlr : Nordahl Lelandais) pour faire du mal. Que c'était un prédateur", poursuit-elle. 


"Je lui avais dit que je la protégerai des méchants (...) Quand j'ai revu Nordahl Lelandais (ndlr : au début des recherches, après une première entrevue en début de soirée) et qu'il m'a dit qu'il avait pas vu ma fille, je l'ai cru. Je me dis que si ça se trouve, elle était peut-être dans sa voiture, dans son coffre, déjà... Je ne sais pas. Je me sens coupable, parce que je l'ai cru", nous confie notamment la maman de Maëlys. "Et puis je n'ai pas vu ma fille à un moment-clé". 

"Son corps est tellement dégradé qu'on ne connait pas les causes exactes de sa mort"

Durant des mois, Nordahl Lelandais balade les enquêteurs ainsi que les parents de la petite fille, se tait. Puis, le 14 février dernier, après la découverte d'une goutte de sang dans sa voiture, il craque et mène les enquêteurs là où il a caché le corps. "On a su vers 18h qu'ils avaient retrouvé notre fille (...) Les chiens ont découvert les ossements. Elle a été jetée comme un déchet dans la nature (...) Avec la goutte de sang, on savait qu'il y avait peu de chance qu'elle soit vivante", explique le couple.


Tout en tenant à nuancer certaines choses : "Il faut faire la différence. Ils disaient avoir retrouvé Maelys, mais pour moi, explique Joachim de Araujo, ils ont retrouvé les ossements, un crâne. Son corps est tellement dégradé qu'on ne connait pas les causes exactes de sa mort. Il a fallu plusieurs semaines pour le reconstruire, il faut le dire." Une chose est sûre, pour eux, un jour, "on saura la vérité". "J'aimerais lui dire qu'il assume ses actes. Si c'est un homme, comme l'a dit son avocat, qu'il reconnaisse ses actes et assume. Qu'il arrête de nous torturer. On sera toujours là pour notre fille et on se battra pour elle jusqu’au bout.'


Aujourd'hui, leur vie est "bouleversée". Tant pour leur fille aînée, Colleen, que pour eux. "Il a brisé notre projet, notre vie", disent-ils. Alors ils ont choisi de se marier, pour qu'il ne "gagne pas" et "choisisse notre vie". "On a fait ça en petit comité, avec ma soeur et mes parents, raconte la maman de Maëlys. On s'est mariés le 23 juin 2018, pour que je puisse porter le même nom que ma fille".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter