Perpignan : le chauffeur de transport scolaire "volait" des baisers aux adolescentes

Perpignan : le chauffeur de transport scolaire "volait" des baisers aux adolescentes
FAITS DIVERS

CONDAMNATION - Un conducteur de bus a écopé de six mois de prison avec sursis et 800 euros de dommages et intérêts pour le préjudice moral subi par une victime. Cette dernière, âgée de 16 ans, avait été saisie de force par le sexagénaire qui l'avait ensuite embrassée sur la bouche.

"Mon amour", "ma chérie", "mon cœur". Ce sont ces expressions et autres allusions déplacées qu'utilisaient un chauffeur de bus scolaire des Pyrénées-Orientales pour s'adresser aux adolescentes mineures qu'il transportait. Ce dernier, qui comparaissait ce mercredi devant  le tribunal correctionnel de Perpignan, a été condamné à six mois de prison avec sursis pour "atteintes sexuelles sur mineures".

Selon L'indépendant, qui relate l'affaire, le conducteur a reconnu les faits sans pour autant parvenir à expliquer son comportement. "Je les connais toutes depuis qu’elles sont petites, a-t-il confié au quotidien régional. J’en ai 53 des gamins que j’emmène. D’habitude, je leur fais la bise normale et là, je ne sais pas pourquoi. C’est complètement con. C’est malencontreux". 

Lire aussi

Il "ne maîtrise pas ses pulsions"

Agé de 61 ans, le mis en cause fait ici référence au témoignage d'une adolescente de 16 ans à la barre. Alors qu'elle avait demandé une cigarette au chauffeur, ce dernier l'avait saisie de force avant de l’embrasser sur la bouche. Un rapport psychiatrique a mis en évidence qu'il ne "maîtrisait pas ses pulsions".

Outre sa condamnation, le conducteur devra verser 800 € de dommages et intérêts à sa victime pour le préjudice moral subi. Mais il pourra toutefois continuer à exercer ses fonctions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le gouvernement envisage des mesures de durcissement nationales "dans les jours à venir"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent