Quand Nabilla avouait qu'elle pourrait "planter au couteau" et "tuer" par jalousie

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Si le déroulement des faits qui ont mené à l'arrestation de Nabilla et à l'hospitalisation de son compagnon Thomas restent à éclaircir, d'anciens aveux de la star de téléréalité sur sa jalousie résonnent aujourd'hui étrangement...

"Si je chope mon mec en train de me tromper, je lui plante un couteau". Cette ancienne déclaration de Nabilla prend un relief particulier à la lumière des événements du jour. La star de téléréalité a été placée dans la nuit de jeudi à vendredi en garde à vue, soupçonnée d'avoir poignardé son compagnon Thomas, qui a été hospitalisé pour plusieurs blessures au couteau.

EN SAVOIR +
>> Nabilla en garde à vue : elle aurait poignardé son compagnon !

>> Poignardé, Thomas refuse de porter plainte contre Nabilla
"Je peux tuer quelqu’un, facile", disait Nabilla

Depuis le début de leur relation, le couple Nabilla-Thomas est réputé passionnel, et connu pour être régulièrement secoué par d'éruptives disputes. Dont certaines sont dues au caractère de la jeune femme. "Côté cœur, Nabilla avoue être une jalouse maladive mais elle n'irait pas jusqu'à lire les messages de son petit-ami", écrit ainsi Staragora , qui a interviewé la jeune femme en juin 2013. Et de poursuivre : "Par contre la jeune femme n'accepte aucun écart : 'Si je chope mon mec en train de me tromper, je lui plante un coup de couteau', Thomas est prévenu, il n'a pas le droit à l'erreur !"

EN SAVOIR + >> VIDEO - Quand Nabilla reconnaissait avoir déjà fait de la prison

Le portrait que lui avait consacré le journal Libération un mois auparavant ne disait pas autre chose. "Nabilla prétend ne pas être jalouse en amitié. Pour le reste, elle est moins sûre", écrivait le journaliste qui l'avait rencontrée. Et, la citant : "Je peux tuer quelqu’un, facile. En amour, faut pas me faire du mal". La semaine dernière encore, sur le plateau de Touche pas à mon poste, la jeune femme lâchait à propos de la polémique sur Alizée  : "Moi perso, je suis grave jalouse et ça me saoûle…" S'il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions sur ce qu'il s'est réellement passé dans cet hôtel de Boulogne-Billancourt où Nabilla a été arrêtée, ces propos ne manqueront pas d'être un sujet de discussion avec les enquêteurs qui l'interrogent actuellement en garde à vue.

EN SAVOIR + >> PHOTOS – Nabilla, jusqu'à "Touche pas à mon poste", son destin fulgurant

Lire et commenter