Quand un CE géré par la CGT fait signer 184 CDD à une employée

Quand un CE géré par la CGT fait signer 184 CDD à une employée

FAITS DIVERS
DirectLCI
PARADOXE – Le CE de la SNCF de la région Metz-Nancy, géré par des délégués CGT, a été condamné pour avoir employé une aide de cuisine en CDD pendant 12 ans. Embarrassant alors que la CGT est en pointe de la lutte contre la précarisation des salariés...

Certains délégués CGT de la SNCF semblent avoir quelques problèmes avec le Code du travail. Le comité d'établissement de la région Metz-Nancy a été condamné pour avoir employé en CDD, pendant 12 ans, une aide de cuisine. Géré par des délégués CGT, le CE avait fait signer 184 contrats à durée déterminée à l'employée, allant de deux jours à trois mois, alors que la loi permet d'en cumuler deux au maximum.

Mercredi 16 mars, l'employée, qui a depuis été licenciée, a fait condamner son employeur, ainsi que des représentants du personnel. Ils devront lui verser un total de 40.674 euros. "On m'a virée du jour au lendemain, sans explication. Comme ça. Pour donner le poste à quelqu'un qui venait d'arriver. Alors que j'avais tenu la cuisine à plusieurs reprises", explique-t-elle au quotidien l'Est républicain . Son contrat a été requalifié en CDI à temps plein par le tribunal.

Un drôle de paradoxe

Le comité d'établissement des cheminots de la région a annoncé vouloir faire appel. Mais il devra s'acquitter immédiatement du paiement de 18.564 euros de rappel de salaire. 

Des délégués CGT qui abusent du recours au CDD, cette situation paradoxale n'a pas échappé à l'avocat de l'ancienne employée : "Voici un exemple criant des abus que peut donner la fameuse souplesse du marché du travail recherchée dans les réformes actuelles. Le cas est d’autant plus significatif que l’employeur est représentant du personnel", détaille l'avocat Laurent Paté dans les colonnes du quotidien régional.

La CGT est un des syndicats à la pointe de la lutte contre la loi El Khomri, un texte qui propose un assouplissement du marché du travail.

EN SAVOIR PLUS

>>  Loi Travail : les nouvelles concessions de Manuel Valls aux syndicats

>> Loi Travail : ce qui devrait changer pour les salariés

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter