Quand un policier sauve un quinquagénaire du suicide… grâce à un tir de flash-ball

FAITS DIVERS

PRÉVENTION - À Toulouse, dans la nuit de dimanche à lundi, un policier a empêché un quinquagénaire de se suicider en se jetant du 4e étage de son immeuble avec un tir de flash-ball.

Le flash-ball a généralement plutôt mauvaise presse. Graves blessures, yeux crevés… Souvent, cette arme de défense non-létale a été mise en avant quand elles faisaient l’objet d’affaires de bavures policières présumées. Il arrive pourtant qu’elle sauve des vies. La preuve : dans la nuit de dimanche à lundi, à Toulouse, un quinquagénaire ayant l’intention de mettre fin à ses jours en a été empêché précisément grâce à un tir de flash-ball.

Lire aussi

Il a néanmoins fallu, pour rendre cela possible, que le désespéré prenne la peine d’appeler la police pour annoncer son intention de mettre fin à ses jours. Cela a permis aux secours de s’organiser dès leur arrivée sur les lieux : tandis qu’un policier de la Brigade anti-criminalité (BAC) montait par les escaliers jusqu’à l’homme, debout un couteau à la main sur son balcon du 4e étage de l’immeuble, les pompiers se déployaient en contre-bas, hissant notamment une grande échelle.

Voir aussi

La gestion de ce cas a été particulièrement ardue : après avoir jeté dans le vide les clés de son appartement, le quinquagénaire menaçait de se jeter lui-même si quelqu’un tentait d’entrer chez lui. Un policier, discrètement grimpé sur la grande échelle, a donc décidé de lui tirer dessus avec un flash-ball, réussissant ainsi à le faire tomber à la renverse à l’intérieur de son domicile. Il a ensuite pu être maîtrisé et désarmé par son collègue qui se tenait à l'affût derrière la porte. Hospitalisé aux urgences psychiatriques, l’homme ne souffre, en tout cas, d’aucune blessure physique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter