RECAP - Les nouvelles révélations du procureur de Paris sur l’attentat de Nice

RECAP - Les nouvelles révélations du procureur de Paris sur l’attentat de Nice

ENQUÊTE - Cinq jours après l'attaque qui a fait 84 morts et des centaines de blessés sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le procureur de la République François Molins a donné une nouvelle conférence de presse ce lundi en fin d'après-midi. Voici les principaux éléments qu'il faut en retenir.

Nouveau bilan actualisé des victimes "de cet acte de terrorisme"
"Nous déplorons à ce jour 84 personnes décédées. 74 blessés sont toujours hospitalisés. 28 sont en réanimation avec pronostic vital engagé pour 19 d'entre eux. Mon parquet s'est attaché à ce que les opérations d'identification et de médecine légale se déroulent dans les meilleurs délais et avec la meilleure efficacité possible. S'agissant de la médecine légale, l'ensemble des opérations est désormais achevé. Les examens se sont limités pour 72 des victimes décédées à des imageries médicales, scanners et examens externes de corps. 12 autopsies ont été pratiquées pour les victimes décédées à l'hôpital et pour celles pour lesquelles les médecins légistes avaient jugé les causes du décès complexes". 

EN SAVOIR + >>  Kylian, Michaël, Sean, Viktoria... Qui sont les victimes de l'attentat de Nice ?

"71 victimes décédées ont été formellement identifiées"
"Les opérations de médecine légale étant terminées, les certificats de décès et les permis d'inhumer peuvent être délivrés dès que l'identification des personnes décédées est établie par la commission d'identification. Les opérations d'identification visent, je le rappelle, à établir de manière certaine l'identité des personnes décédées. Il s'agit d'un processus nécessaire pour éviter tout risque d'erreur dans la restitution des corps. Sur ce plan, le parquet de Paris a décidé de la mise en œuvre d'une procédure accélérée afin de permettre la réunion régulière, en l'occurrence deux fois par jour, de la commission d'identification et la validation la plus rapide possible des identités des victimes (...) A ce jour et à cette heure, 71 victimes décédées ont été formellement identifiées et 52 permis d'inhumer ont été délivrés. Quant au processus de présentation des corps aux familles qui l'ont sollicité, il est en cours, et les premiers corps ont pu être restitués ce matin". 

EN SAVOIR +
 >> 
Attentat de Nice : ces anonymes devenus des héros d'un soir

► Un SMS envoyé par le tueur le 14 juillet à 22h27
Le procureur de la République de Paris n'a pas souhaité s'exprimer sur les six gardes à vue toujours en cours qui concernent des "personnes soupçonnées d'avoir pu être en contact avec l'auteur de l'attentat ou d'avoir pu lui apporter une aide logistique notamment dans la fourniture de l'arme dont il a fait usage". François Molins a uniquement indiqué que l'un des gardés à vue apparaît comme le destinataire d'un SMS envoyé par le tueur dans les minutes précédant son passage à l'acte "le 14 juillet à 22h27 mentionnant l'acquisition de pistolet". "De nombreuses investigations sont toujours en cours sur les SMS et les appels téléphoniques passés par le terroriste le jour des faits et les jours précédant les faits afin d'identifier l'ensemble de ses correspondants et la teneur des messages échangés" a-t-il ajouté. 

A LIRE AUSSI >> Suivez en direct les derniers événements liés à l'attentat de Nice

Le caractère prémédité avéré
" Mohamed Lahouaiej Bouhlel a pris contact avec la société de location de Saint-Laurent-du-Var le 4 juillet afin de réserver le camion pour la semaine du 11 juillet. Il est ainsi venu le 11 juillet à 8h30 pour récupérer le poids lourd en déposant un chèque de caution de 1600 euros. Le véhicule aurait dû être restitué le 13 juillet. Plusieurs photographies extraites du téléphone portable du terroriste indiquent que ce dernier s'est rendu à plusieurs reprises sur la Promenade des Anglais, ses déplacements pouvant correspondre à des repérages préalables de son forfait". 

A VOIR AUSSI >>  PHOTOS - Attentat de Nice : la France s'est figée pour la minute de silence

► Un cliché de la promenade des Anglais et 4 ies sur place
"Un cliché de la promenade des Anglais en date du 12 juillet a été pris depuis la place conducteur du camion. Plusieurs ies de l'auteur ont été pris le 14 juillet sur la Promenade des Anglais. L'un à 13h43 devant la plage. Un second à 16h02 devant un camion remorquant un char d'assaut. Un troisième à 16h42 sur la Promenade des Anglais. Enfin, un quatrième à 19h25 devant une allée piétonne".

A LIRE AUSSI >> VIDEO – Nice : crachats et ordures à l’endroit où le tueur a été abattu

 Filmé à deux reprises sur la Promenade des Anglais
"L'exploitation de la vidéosurveillance de la ville de Nice confirme que le terroriste s'est rendu avant la commission de son acte criminel au volant du camion sur la promenade des Anglais. Il est ainsi filmé le 12 juillet à 6 heures pénétrant dans son camion avant de traverser Nice d'Est en Ouest. Une fois sur la Promenade des Anglais, il s'est arrêté devant l'hôtel Negresco en allumant les warnings du camion puis il a redémarré et rejoint son point de départ. Le 13 juillet, nouveaux repérages. Il est filmé vers 22 heures en train d'effectuer le même parcours. Une photographie extraite du téléphone portable du terroriste correspond aussi à un article de presse du journal Nice matin daté du 1er janvier 2016, photo prise le même jour avec le titre suivant : 'Il fonce volontairement sur la terrasse d'un restaurant'". 

A LIRE AUSSI >>  VIDEO - "Démission !" : Valls hué avant et après l'hommage aux victimes de Nice

► Des recherches Internet sur les festivités à Nice et les accidents mortels
"L'exploitation d'un ordinateur trouvé au domicile du tueur indique que plusieurs recherches Internet ont été effectuées depuis le 1er janvier 2016 concernant d'abord les festivités organisées sur la Promenade des Anglais et sur le feu d'artifice à Nice, concernant des vidéos d'accidents mortels de véhicules avec la recherche 'Horrible accident mortel', 'Terrible accident mortel' ou encore 'Vidéo choc, âmes sensibles s'abstenir'". Des recherches ont également été effectuées sur la location de poids lourds et sur l'adresse d'une armurerie. 

Un besoin d'argent 
"Il ressort des investigations que Mohamed Lahouaiej Bouhlel semblait avoir besoin d'argent les jours précédant les faits. Il a tenté de contracter un prêt à la consommation de 5000 euros le 28 juin 2016, prêt qui lui a été refusé pour risque d'insolvabilité. Il a également tenté de retirer 1000 euros le 14 juillet 2016 à un distributeur automatique de billets mais n'a pu retirer que la somme de 550 euros. Il a également vendu son véhicule le 13 juillet 2016 et avait aussi la veille loué un autre véhicule"

► La personnalité du tueur 
"Des témoignages font état d'un individu très éloigné des considérations religieuses, ne pratiquant pas la religion musulmane, mangeant du porc, buvant de l'alcool, consommant de la drogue et ayant une vie sexuelle débridée. Il est décrit comme un individu particulièrement violent à l'égard de son épouse et de ses enfants. J'en veux pour preuve les témoignages de son épouse et des voisins qui ont pu être recueillis. Un autre témoignage fait état de ce que, depuis huit jours, Mohamed Lahouaiej Bouhlel s'était laissé pousser la barbe expliquant que 'la signification de cette barbe était religieuse'. Il avait aussi évoqué l'Etat Islamique indiquant 'qu'il ne comprenait pas pourquoi Daech ne pouvait pas prétendre à un territoire'. Un autre témoin a par ailleurs indiqué qu'il y a 7 à 8 mois, Mohamed Lahouaiej Bouhlel lui avait montré une vidéo de décapitation d'otages et que face à son étonnement, il avait rétorqué : 'Je suis habitué'". 

EN SAVOIR + >>  Attentat de Nice : la personnalité ultra-violente de Mohamed Lahouaiej Bouhlel

Recherches les tueries d'Orlando, Dallas et de Magnanville
"L'exploitation de son ordinateur a également révélé d'autres recherches sur Internet, entre les 1er et 13 juillet 2016, veille des faits, et ce, de façon quasi quotidienne, sur des vidéos de sourates du Coran et des recherches sur les anachides, chants religieux que les organisations terroristes jihadistes et notamment Daech utilisent comme outil de propagande. Mohamed Lahouaiej Bouhlel a également effectué des recherches concernant des recherches sur l'Aïd el fitr, fête musulmane marquant la rupture du jeûne du mois du Ramadan, des recherches concernant l'action terroriste survenue à Orlando et sur la fusillade survenue à Dallas, des recherches sur l'action terroriste de Magnanville au cours de laquelle deux policiers ont été tués". 

► Des photographies de cadavres, de Ben Laden et de Charlie Hebdo
Dans l'ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, les enquêteurs ont également trouvé des photographies à caractère très violent notamment des photos de cadavres et des photos en lien avec l'islam radical, en particulier des combattants arborant le drapeau du groupe terroriste Daech. Ont également été retrouvées des photos représentant des couvertures du journal Charlie hebdo, des photos de Ben Laden et de Mokhtar Belmokhtar. 

"Aucun élément de l'enquête ne démontre à ce stade une allégeance du tueur"
François Molins a rappelé que l'attentat avait été revendiqué le 16 juillet par l'organisation terroriste Daech par leur agence de propagande Amaq. "Si aucun élément de l'enquête ne démontre à ce stade une allégeance de Mohamed Lahouaiej Bouhlel à l'organisation terroriste ni des liens avec des individus se réclamant de cette organisation, l'exploitation de son ordinateur illustre un intérêt certain et à ce stade des investigations, récent, pour la mouvance radicale. 

EN SAVOIR + >>  Opportuniste ou pas, "la revendication de Daech va clairement orienter l'enquête"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : les Bleus qualifiés pour les huitièmes de finale avant même d'affronter le Portugal

EN DIRECT - Euro : Suisse, Suède, Angleterre et République tchèque qualifiées pour les 8e de finale

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

VIDÉO - "Mon cœur battait la chamade !" : la voisine française du "Serpent" n’a rien oublié

Ce bateau conçu en France défie les lois de la physique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.