Recherché pour meurtre en France, il est arrêté en Espagne… déguisé en diable

FAITS DIVERS
CAVALE - Hamid Hakkar, un caïd français du trafic de drogue, évadé en 2013 d'une prison de France où il était détenu pour meurtre, a été arrêté en Espagne alors qu'il était déguisé en diable pour fêter Halloween.

C’est dans une tenue assez particulière qu’Hamid Hakkar, présenté par la police espagnole comme "l’un des délinquants les plus recherchés en France", a été arrêté. Il se trouvait sur un quai du port de Malaga, vêtu d’un déguisement de diable, pour fêter la nuit d’Halloween. Accompagné de deux complices espagnols, il a été identifié et arrêté, malgré son masque, sa perruque et sa cape.


"Homicide, trafic de drogue et blanchiment de capitaux", les motifs de sa capture ne manquaient pas selon un communiqué des forces de l’ordre espagnoles relayé par l'AFP. À Malaga, il était le "chef d’un groupe de tueurs à gages au service des organisations de trafic de drogue", précisent les enquêteurs. Son arrestation intervient à la suite de la découverte d’un appartement équipé d’un "kit du tueur à gages" : huit téléphones portables, 5000 euros, des faux papiers, deux armes à feu, des munitions et un silencieux.

Emprisonné pour meurtre, il était en cavale depuis 2013

En France, Hamid Hakkar est connu pour avoir côtoyé le braqueur italien Antonio Ferrara, auquel il a fourni depuis sa prison des faux papiers pour couvrir son évasion. Figure du grand banditisme, Hamid Hakkar avait été arrêté à l’été 2003 alors qu’il était en cavale depuis sa fuite en 1998 d’une prison de la région parisienne.


En novembre 2013, celui qui est surnommé "Julio" dans le milieu ne s’était pas présenté au centre pénitentiaire d’Annoeullin, dans le nord de la France, où il devait rentrer après une permission de sortie. Il purgeait une condamnation à 15 ans de réclusion criminelle, prononcée en 2005, pour le meurtre d’un petit trafiquant de drogue.

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter