Reims : elles l'agressent parce qu'elle bronze en maillot dans un parc, le mobile religieux écarté

FAITS DIVERS

FAITS DIVERS - Selon le quotidien "L'Union", mercredi 22 juillet, une Rémoise de 21 ans accompagnée de deux amies qui se prélassaient en maillot de bain au parc Léo-Lagrange a été passées à tabac parce qu'elle portait un maillot de bain. Évoqué dans un premier temps, un mobile religieux a finalement été écarté ce dimanche.

C'est une situation à laquelle la police rémoise n'avait jamais été confrontée. Comme le rapporte le quotidien L'Union ce samedi 25 juillet, une jeune Rémoise de 21 ans a été passée à tabac mercredi 22 juillet parce qu'elle bronzait en maillot dans un parc de la ville. Alors qu'elle profité du soleil avec deux amies au parc Léo-Lagrange, la jeune femme a été soudainement prise à partie par un groupe de cinq jeunes femmes de 16 à 24 ans pour qui cette tenue semblait être contraire à leurs bonnes moeurs. S'en est suivi une altercation et un passage à tabac qui à directement conduit la jeune Rémoise au CHU de Reims pour un bilan de quatre jours d'incapacité temporaire de travail (ITT). 

Rassemblement à Reims dimanche

Si la twittosphère d'extrême-droite se déchaîne, l'annonce de l'agression a suscité, elle, de nombreuses réactions de la part des pouvoirs publics, et notamment du maire LR de Reims, Arnaud Robinet pour qui c'est "intolérable sur notre territoire. Je condamne fermement cette agression". "Il semble qu'il n'y ait pas d'argument religieux à cette agression", précise-t-il toutefois ce dimanche matin sur LCI, appelant également "à ne pas tomber dans un amalgame" en attendant les résultats de l'enquête. Ce dimanche, le parquet a confirmé que l'agression n'avait "pas de mobile religieux".

Pour le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, Gilles Clavreul, il s'agit également d'une "agression scandaleuse qui appelle des sanctions exemplaires". Comme le précise le quotidien, dimanche 26 juillet, à l'appel de l'association SOS Racisme de Reims, un rassemblement est organisé à 12 heures, au Parc Léo-Lagrange de Reims, en maillot de bain, "Pour dire oui à la liberté".

A LIRE AUSSI >>  Quimper : un jeune homosexuel agressé après avoir embrassé son compagnon dans la rue

Lire et commenter