Rhône : un couple tué par balles, le fils arrêté

Rhône : un couple tué par balles, le fils arrêté

FAIT DIVERS - Les corps sans vie d'un couple de retraités ont été retrouvés dans une maison de Craponne (Rhône). Le fils, principal suspect du double meurtre, a été placé en garde à vue avant d'être hospitalisé.

Lorsqu'ils sont arrivés sur place lundi, les pompiers ont trouvé l'homme prostré. Il a prononcé quelques mots confus. Les secours ont d'abord cru qu'il avait bu avant de comprendre que quelque chose de plus grave s'était passé dans cette maison isolée de Craponne (Rhône). C'est dans la cuisine qu'ils découvriront le couple de retraités, à même le sol, baignant dans son sang.

Antécédents psychiatriques ?

Selon les premiers éléments de l'enquête, Bruno et Jacqueline ont été tués par balles. Le Progrès, qui a révélé l'affaire, explique que cet ancien ingénieur de 83 ans et cette peintre de 71 ans ont été abattus par le fusil automatique appartenant à leur fils aîné. Celui-ci, âgé de 36 ans, a été placé en garde à vue avant d'être conduit en observation à l'hôpital. En raison de son état de santé, son audition a été levée. Que s'est-il passé dans le huis clos familial ?

Le parquet, qui n'avait pu être joint ce jour, a ouvert une information judiciaire pour double homicide sur ascendant. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de L'Arbresle et à la section de recherches de Lyon. La mort des deux retraités pourrait remonter à dimanche. Le principal suspect vivait au domicile de ses parents où il avait créé une entreprise de chauffage solaire. D'après France 3, il aurait des antécédents psychiatriques et aurait ingéré des médicaments au moment des faits.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

EN DIRECT - Migrants : "Des méthodes pas sérieuses", lance Emmanuel Macron à Boris Johnson... qui assume sa lettre

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.