Rome-Nantes en avion : le voyage aura duré... cinq jours

Rome-Nantes en avion : le voyage aura duré... cinq jours

GALERE DANS LES AIRS - Après l'annulation de leur vol, des passagers ont mis cinq jours pour rallier Nantes depuis Rome en avion, au lieu des deux heures habituelles. Ils sont en colère contre leur compagnie aérienne.

L'histoire a tout l'air d'un canular. Il n'en est rien. Ces voyageurs devaient prendre l'avion lundi soir à Rome pour rentrer à Nantes. Ils ne sont finalement arrivés à bon port que vendredi après-midi. Ouest-France rapporte  la galère de ces passagers qui, de grève en annulation, se sont retrouvés plusieurs jours en transit dans différents aéroports européens.

A l'origine, un mouvement de grève des contrôleurs aériens en France a provoqué l'annulation du vol Rome-Nantes de la compagnie Vueling. Ils  patientent et comprennent qu'aucun autre vol ne leur sera proposé avant le lendemain. Après avoir bataillé avec le personnel, les vacanciers sont finalement logés à l'aéroport. Pour les repas, ils sont dirigés vers un buffet spécial. "Comme des pestiférés", regrette Laurence Monard, qui voyageait avec sa fille. Et ne se voient pas proposer le même menu que les autres clients.

La nuit à l'hôtel à leur frais

Nouvelle déconvenue le lendemain. Alors que les passagers doivent prendre un nouveau vol, leurs noms ont disparu des listes d'embarquement. A nouveau, de longues heures d'attente.

Pour Marc et Françoise Lechat, un autre vol pour Bruxelles leur est proposé mais la suite du trajet jusqu'en Bretagne serait à leur frais. Ils refusent. Pour la nuit suivante à l'hôtel, ce sont eux qui doivent mettre la main au portefeuille. Ils finissent par obtenir un vol jeudi, en passant par l'Espagne. Mais une fois encore, la location de la voiture après avoir atterri à Paris est à leur frais.

Obligée de poser quatre jours de congé supplémentaires

Laurence Monard et sa fille doivent transiter par Barcelone pour rentrer en France. Mais jeudi matin, leur vol est en retard pour des raisons techniques. Une fois arrivées en Espagne, elles ratent la correspondance. La jeune femme a dû poser quatre jours de congé supplémentaires."Heureusement, son employeur a été compréhensif", explique sa mère. Elles n'obtiendront un vol pour la France que le lendemain, vendredi.

Si la mésaventure peut prêter à sourire, Marc Lechat, électricien à Plougoumelen dans le Morbihan, est loin d'avoir été enchanté par son voyage à rallonge. Il devait intervenir chez plusieurs clients dès mardi. "Il a fallu tout annuler et prendre un intérimaire pour rattraper", raconte son épouse au quotidien régional. Ils ne comptent pas en rester là et se sont retournés contre la compagnie aérienne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.