Roubaix : handicapée, elle cumule 1 200 euros d'amende pour s'être garée devant chez elle

FAITS DIVERS

CUMUL - Une Roubaisienne de 66 ans, lourdement handicapée, n'a pas d'autre choix que de se garer devant chez elle. Le stationnement étant interdit dans sa rue, elle cumule près de 1 200 euros d'amende, malgré ses lettres à la mairie et à la police.

Elle vit un cauchemar depuis des mois. Jacqueline Potelle, une Roubaisienne de 66 ans, a cumulé près de 1 200 euros d'amende depuis des mois. Son délit ? Elle se gare devant chez elle alors que le stationnement est interdit. Mais, lourdement handicapée, la Roubaisienne affirme ne pas pouvoir stationner sur la place de parking située à 100 mètres de chez elle. 

Lorsque la sexagénaire a emménagé dans sa maison, le stationnement était autorisé dans sa ruelle. Mais, voilà trois ans, la voie est devenue piétonne, raconte France Bleu Nord. Atteinte d'une fibromyalgie et d'une polyarthrose sévère, Jacqueline Potelle affirme ne pas être capable de marcher et ne pas avoir d'autre choix que de se garer devant sa maison. "Je souffre aussi bien du bassin, que des jambes, des pieds, partout quoi. C'est le martyr", confie-t-elle à France Bleu Nord. Elle dénonce "le manque de coeur" de la police mucipale qui la verbalise sans cesse malgré ses multiples courriers, également adressés à la mairie. 

Avec des revenus modestes, Jacqueline Potelle ne pourra pas payer ses contraventions. "Et je ne trouve pas ça normal de devoir payer pour être devant chez moi", lâche-t-elle. Son cas passera devant un juge de poximité le 19 janvier. Elle espère faire annuler les amendes. 

En vidéo

Est-il facile de se déplacer lorsqu'on est handicapé ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter