Rouen : la fillette retrouvée près de sa mère morte va sortir de l'hôpital

Rouen : la fillette retrouvée près de sa mère morte va sortir de l'hôpital

FAIT DIVERS - La petite fille admise au CHU de Rouen (Seine-Maritime) mercredi soir, après avoir été retrouvée vivante près du corps sans vie de sa mère, devrait sortir ''très prochainement'' de l'hôpital. L'enfant, qui est en bonne santé'', ira vivre avec son père.

"Physiquement, elle va très bien. Psychologiquement, c'est difficile à dire, elle n'a que 3 ans", souligne ce vendredi une source proche du dossier. La fillette de 3 ans retrouvée vivante mercredi au coté du corps sans vie de sa mère dans un appartement de Rouen (Seine-Maritime), devrait quitter le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de la ville ''très prochainement'', selon le parquet.

Elle avait amené "tous ses jouets près de sa mère"

La petite fille était restée plusieurs jours enfermée au domicile avec sa mère décédée. "La mort remontait, c'est certain, à plusieurs jours. L'état du corps laisse même à penser que le décès datait peut-être même d'une semaine ou plus", a précisé une source proche du dossier ce vendredi à metronews.

Malgré son jeune âge, la fillette était parvenue à se nourrir seule. Quand les pompiers l'ont découverte après qu'une voisine inquiète les a contactés, elle était "légèrement déshydratée mais en bonne santé", avait fait savoir le parquet de Rouen jeudi. Le site 76actu.com précisait que la petite s'était notamment nourrie de "bout de pains" et de "bonbons" accessibles. Nos confrères précisent également qu'elle avait amené "tous ses jouets près de sa mère".

Un suicide ou une mort naturelle

Le père de l'enfant, lui aussi domicilié à Rouen, ainsi que la voisine de la défunte, ont été entendus dans le cadre de l'enquête. "Nous nous orientons très clairement vers un suicide ou une mort naturelle, précise-t-on au parquet ce vendredi. La thèse du meurtre est totalement écartée : l'appartement était fermé de l'intérieur et il n'y a eu aucune effraction". Le corps de la victime, âgée de 46 ans, devait être autopsié et des analyses toxicologiques devaient être pratiquées ce vendredi.

La petite fille, elle, devrait désormais aller vivre chez son père. "Il n'y a aucune raison que l'on s'y oppose, il avait un droit de visite et s'occupait bien de sa fille. Il était d'ailleurs venu la semaine dernière pour la récupérer mais il n'y avait personne dans l'appartement, indique une source judiciaire. Apparemment, c'était déjà arrivé donc il ne s'était pas inquiété". Dès mercredi, le père de famille s'est rendu au chevet de sa fille, après avoir appris la triste nouvelle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.